Carcassonne : Après l'affaire "Jacquie et Michel", Labit s'énerve

Carcassonne : Après l'affaire "Jacquie et Michel", Labit s'énerve©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le jeudi 28 février 2019 à 18h10

Mécontent d'avoir perdu le sponsor "Jacquie et Michel" à cause de Biarritz, Christian Labit, le manager de Carcassonne, s'en est pris au BO.

Décidément, cette affaire secoue la Pro D2. Alors que Carcassonne devait se présenter avec un sponsor "Jacquie et Michel", un site pornographique, pour la rencontre du 1er mars contre Biarritz, la Ligue nationale de rugby (LNR), saisie par le BO, avait mis fin à cet ambitieux projet, notamment médiatique. Une situation très mal vécu par le club audois, qui a en même temps vu Biarritz se rapprocher d'un de ses joueurs, à savoir Gilles Bosch, sous contrat jusqu'en 2020. "C'est un peu dommage (à propos de "Jacquie et Michel", ndlr). C'était quand même quelque chose de bien pour le club. Mais ce que je reproche beaucoup sur cette affaire, ce sont les raisonnements du président de Biarritz sur notre sponsoring", a dans un premier temps confié Christian Labit, le manager de Carcassonne dans Sud-Ouest.

"Avant de donner des leçons..."

Derrière, ce dernier a évoqué le cas de Bosch, convoité par le BO. "Question éthique, il a moins de scrupules à chercher à nous recruter des joueurs sous contrat, sans avoir au préalable contacté Frédéric Calamel (le président de Carcassonne, ndlr) ou le staff sportif. Là, nous l'entendons moins. Et il s'est montré outré par notre sponsor, personnellement, je le suis tout autant de son démarchage de joueur encore sous contrat. Avant de donner des leçons... Ce n'est pas comme ça que ça se passe dans le monde professionnel, a regretté Labit. Il y a une certaine décence à avoir dans la façon d'opérer. Avec ce genre de mecs, les valeurs se perdent réellement." Le match est lancé !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.