Canoë : La médaille d'or de Forgues volée... puis retrouvée sur l'autoroute !

Canoë : La médaille d'or de Forgues volée... puis retrouvée sur l'autoroute !©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 23 mars 2021 à 22h25

La belle histoire, qui fait toujours plaisir en ces temps difficiles : Wilfrid Forgues, devenu Sandra, avait été victime d'un cambriolage qui avait notamment fait disparaître sa médaille d'or olympique. Et puis, le miracle...



Wilfrid Forgues, devenu Sandra après son changement de sexe en 2017, s'était fait dérober la même année sa médaille d'or olympique de canoë biplace, acquise avec Franck Adisson à Atlanta en 1996. La breloque a été retrouvée il y a un mois en plein milieu de l'autoroute par Mathieu Chandelle, qui faisait partie de l'escouade effectuant des travaux sur l'A 68. Forgues lui en doit une fière, et L'Equipe a retrouvé l'intéressé afin de raconter cette magnifique histoire.

"J'étais sur un petit nuage"

"On démontait la glissière de sécurité sur dix kilomètres, explique l'homme de 27 ans. Tout à coup, j'ai été surpris par le reflet du soleil sur un objet doré. Je me penche, je regarde de plus près et je le ramasse. J'appelle mes collègues et on voit que c'est une médaille olympique. Il est indiqué Atlanta 1996 et il y a un dessin de canoë dessus. Sur la tranche, il y a marqué canoë double. C'était fou de trouver, comme ça, une médaille olympique sur l'autoroute, je suis peut-être le premier et sûrement le dernier à qui ça arrive !"


A force de déductions et de recherches, le héros de Forgues parvient à retrouver sa trace, observant notamment que l'athlète est originaire de Tarbes, près du chantier où il officiait. Il lance le contact sur Facebook, et Forgues fait alors part de son "soulagement" : "Dans ce genre de moment, tu te dis que la galère tourne. Et depuis ma transition, des galères, j'en ai connu ! J'ai eu de la chance de tomber sur un amoureux du sport et fan de l'OM." Il y a dix jours, le rendez-vous a été pris et la médaille remise. "J'étais sur un petit nuage", conclut Forgues. Tout est bien qui finit bien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.