Buzz : Roger Federer se confie sur sa vie privée

Buzz : Roger Federer se confie sur sa vie privée©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto : publié le jeudi 19 septembre 2019 à 08h29

Le Suisse Roger Federer a confié de nombreux détails sur sa vie privée à Mikaela Shiffrin dans le cadre d'une entrevue organisée par le sponsor des deux sportifs Barilla et relayée par L'Équipe.

Vingt titres du Grand Chelem d'un côté, soixante victoires en Coupe du Monde de l'autre, et pourtant une simplicité étonnante. A quelques jours du début de la Laver Cup à Genève, Roger Federer et Mikaela Shiffrin se sont rencontrés dans un hôtel pour une séance d'interview organisée par leur sponsor commun Barilla et menée par la skieuse. De nombreux thèmes ont été évoqués lors de l'entrevue et le Suisse n'a pas hésité à se livrer sur sa vie privée dans des propos rapportés par L'Équipe. « Je suis vraiment trop mauvais cuisinier, a souri l'ancien numéro un mondial pour répondre à une demande de l'Américaine concernant les repas familiaux lorsque sa femme est absente. C'est marrant, mais mes filles aiment bien prendre le relais. Elles sont capables de me préparer le petit déjeuner, de faire cuire des pâtes. Sinon, je les emmène au restaurant. J'ai toujours eu la chance d'avoir quelqu'un à la maison pour me dire de laisser la place en cuisine. »


Federer : « J'aime bien lire de bonnes histoires à mes enfants »

Soigné par ses filles au moment des repas, celui qui avoue avoir mangé des pâtes toute sa vie n'en oublie pas pour autant son rôle de père. Comme au moment de souhaiter une bonne nuit à ses enfants : « J'aime bien leur lire de bonnes histoires. Hier soir c'était Boucles d'or et les trois ours, j'ai essayé de les piéger en disant qu'ils n'étaient que deux ours mais ça n'a pas pris. Pour un dimanche idéal en famille j'aime me lever sans avoir de programme établi, même si en avoir un avec les enfants c'est toujours mieux. Une belle journée, à la plage ou à la montagne, en famille ou avec des amis. » Grand fan de super-héros et de films de science-fiction, Roger Federer aurait adoré rencontrer Nelson Mandela alors qu'il a côtoyé de nombreux sportifs comme Michael Jordan et Pete Sampras et que ses plus belles émotions dans le sport se raccrochent au FC Bâle et une victoire en Ligue des champions entre autres. Décrit comme très émotif, le joueur de 38 ans assure « s'endurcir » même s'il pense avoir versé une larme après sa finale perdue face à Novak Djokovic à Wimbledon : « Peut-être une larme de tristesse, mais pas plus. Pas sur le court, là ça allait. Mais plus tard, quand quelqu'un m'a dit : Pas de chance, tu es passé si près. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.