Bahrain-Merida : La prudence est de mise pour Vincenzo Nibali

Bahrain-Merida : La prudence est de mise pour Vincenzo Nibali©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 01 juillet 2019 à 22h40

Dauphin de Richard Carapaz sur le Giro, Vincenzo Nibali va doubler cette saison avec le Tour de France, qu'il aborde dans l'inconnu concernant son état de forme.

Vincenzo Nibali sera le leader de la formation Bahrain-Merida sur le Tour de France. Mais le « requin de Messine » sort d'un Tour d'Italie difficile qu'il a conclu à la deuxième position derrière la surprise Richard Carapaz. L'Italien l'admet volontiers dans un entretien accordé à La Gazzetta dello Sport, c'est un peu dans l'inconnu qu'il va aborder la Grande Boucle. « Je ne suis pas monté sur mon vélo pendant trois jours après le Giro. J'ai beaucoup travaillé donc, ces dernières semaines, il a surtout été question de maintenir mon niveau de forme, a confié Vincenzo Nibali au quotidien italien. Je ne sais pas ce dont je serai capable sur le Tour de France. Je vais le vivre jour après jour et nous verrons ce qui pourra se passer. » Après le départ de Bruxelles, ce samedi, le Tour de France ne va pas tarder à prendre de l'altitude avec, dès la sixième étape, la première arrivée au sommet à La Planche des Belles Filles.

Nibali se méfie de La Planche des Belles Filles

Une ascension revue et corrigée sur le final pour cette édition 2019 mais dont l'Italien connaît très bien les caractéristiques pour s'y être imposé en 2014, alors en route vers son seul succès dans la Grande Boucle. Vincenzo Nibali l'affirme, ce sera le premier véritable test pour les candidats au maillot jaune à Paris. « La première arrivée en altitude est toujours difficile à réussir et c'est une montée vraiment difficile, assure le coureur de la formation Bahrain-Merida. Elle peut vous permettre de vous comparer aux autres et à comprendre quelles seront vos chances. » Mais, à entendre le « requin de Messine », ce sont les huit ascensions à 2000m d'altitude ou plus qui seront la clé du Tour. « Comme toujours, le parcours du Tour de France est très exigeant et il y aura plusieurs ascensions au-delà des 2000m, ce qui va provoquer une sélection encore plus intense, ajoute l'Italien. Il est difficile de dire qui est le favori. Evidemment, il y a plusieurs coureurs en capacité de gagner et je suis convaincu que ça va être une énorme bataille. » S'il n'est pas certain de pouvoir s'y mêler, Vincenzo Nibali compte bien être un acteur du Tour cette année encore.

CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2019

BAHRAIN-MERIDA (BAH)

Vincenzo Nibali (ITA)
Damiano Caruso (ITA)
Sonny Colbrelli (ITA)
Rohan Dennis (AUS)
Ivan Garcia Cortina (ESP)
Matej Mohoric (SLO)
Dylan Teuns (BEL)
Jan Tratnik (RTC)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.