Andy Schleck : " Le vélo est un sport trop dur pour qu'on se fasse chier "

Andy Schleck : " Le vélo est un sport trop dur pour qu'on se fasse chier "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 04 juillet 2017 à 09h16

Nos confrères de Libération ont rencontré Fränk et Andy Schleck, tous deux retraités. Les frères luxembourgeois, principaux animateurs du Tour de France entre 2008 et 2011, ont notamment évoqué leur rapport particulier au vélo professionnel.

Retraité depuis 2014, Andy Schleck coule des jours paisibles à Mondorf Les Bains, station thermale luxembourgeoise réputée, là où il a grandi. Eloigné des us et coutumes du cyclisme ultra professionnalisé, que lui et son frère ont toujours détesté, Andy Schleck s'apprête à voir passer les caravanes du Tour chez lui, le départ de la quatrième étape du Tour étant prévue à Mondorf-les-Bains ce mardi. Un hommage lui sera rendu, à lui, ainsi qu'à son frère. Sans amertume aucune, le vainqueur du Tour de France 2010 (après déclassement de Contador) s'est confié à nos confrères de Libération en compagnie de son frère aîné âge de 39 ans. Nature et sans concession, l'entretien a le mérite de livrer leur vision du vélo, laquelle leur a souvent joué des tours.

Nice to have @andy_schleck with us again! Big pleasure to see you again amigo 😜😜👏👏 pic.twitter.com/7iAa3FQbl6

- Markel Irizar (@Markelirizar) July 3, 2017

Fränk Schleck : «Je ne regarde pas la télé, ça me donnerait trop envie »
« Le vélo est un sport trop dur pour qu'on se fasse chier, soutient Fränk Schleck. J'aimais rester à table après le repas, discuter, savourer le moment entre amis. Au cours de mes deux dernières années de contrat, ça a changé, les jeunes filaient dans leur chambre regarder Netflix ou You Tube. » Interrogé sur leur propension à faire la fête du temps où ils étaient coureurs, Franck Schleck, décrit par Libération comme le plus nostalgique des deux, assure que la plupart des histoires tenait davantage du fantasme que de la réalité. « Dès qu'on partait manger en ville après 23 heures, les gens parlaient », soutient Franck Schleck, immédiatement rejoint par son frère. « Quand on est dans la lumière, forcément , les gens parlent. » « On s'habitue », assurent les deux hommes. Comme à la retraite sportive, même si l'aîné le concède, «Je ne regarde pas la télé, ça me donnerait trop envie ».

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.