Anaïs Chevalier ne vise pas spécialement le gros globe

Anaïs Chevalier ne vise pas spécialement le gros globe©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 10 janvier 2019 à 16h29

Quatrième du classement général de la Coupe du Monde de biathlon grâce à sa deuxième place ce jeudi lors du sprint d'Oberhof, Anaïs Chevalier ne veut faire du gros globe un objectif spécifique.

En terminant deuxième du sprint d'Oberhof ce jeudi, Anaïs Chevalier a réalisé une très belle opération au classement général de la Coupe du Monde, en grimpant de quatre places pour se retrouver quatrième, avec 281 points, derrière Dorothea Wierer (398pts), Paulina Fialkova (365) et Lisa Vittozzi (336). Pour autant, la biathlète française ne veut pas faire du gros globe de cristal un objectif en soi : "le classement général de la Coupe du Monde n'est pas un objectif, c'est une finalité. Je n'ai pas envie de me dire que je vais jouer le général, car je vais faire de mauvaises courses. Si ça se fait tant mieux, sinon ce n'est pas grave, j'ai d'autres choses à aller chercher avant », a confié Chevalier au micro de la Chaîne L'Equipe. Concernant le sprint de samedi, où elle ne partira qu'avec cinq secondes de retard sur Lisa Vittozzi, la Française a hâte d'y être : "C'est chouette. Lisa ne sera pas une fille facile à aller chercher samedi. J'aime bien être dans cette position. Avec cinq secondes de retard, je ne vais pas faire la course toute seule. Je vais m'amuser à aller la chercher." En espérant qu'elle puisse grimper sur la première marche du podium, ce qu'elle n'a réussi qu'une seule fois dans sa carrière individuelle, lors de la poursuite de Nove Mesto en 2016...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.