AG2R La Mondiale : Bardet veut arriver à 100% sur le Tour de France

AG2R La Mondiale : Bardet veut arriver à 100% sur le Tour de France©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 05 décembre 2017 à 18h24

Deuxième et troisième des derniers Tours de France, Romain Bardet va tout mettre en oeuvre en 2018 pour accéder au maillot jaune, mais il sait que la mission sera délicate. Notamment parce que Chris Froome ne sera pas moins fort, selon lui, même s'il participe au Giro en mai.

Changer le ciel et terre en jaune. Telle sera la mission de Romain Bardet en juillet prochain. Ce mardi, le leader d'AG2R La Mondiale a dévoilé le maillot de son équipe pour la saison 2018, et il espère bien en revêtir un autre sur la première marche du podium des Champs-Elysées le 29 juillet prochain. Mais le chemin est évidemment encore long pour le coureur de 27 ans, deuxième de la Grande Boucle 2016 et troisième en 2017. « Il me manque tout un tas de petites choses. On est encore en développement et on essaye de mettre toutes les chances de notre côté année après année pour avoir le plus d'opportunités possibles sur le Tour de France », a expliqué Bardet en marge de la présentation du maillot des Ciel et Terre. Bardet va casser la routine en découvrant de nouvelles courses Pour cela, il a décidé de modifier un peu son programme, en participant notamment à beaucoup de courses italiennes (mais sa participation à Tirreno-Adriatico dépendra du relief, qu'il comparera à celui de Paris-Nice, qui se déroule au même moment). « L'idée, c'est vraiment d'essayer de trouver un nouveau levier de progression à travers de nouvelles compétitions avec un programme qui casse un peu la routine dans laquelle tout sportif s'installe année après année. Je pense aux Routes Blanches, à d'autres courses par étapes en début d'année, essayer de courir une classique pavée. Ce sont des choses qui risquent non seulement de m'apporter pour l'objectif majeur du Tour de France mais aussi pour susciter l'envie et m'accomplir en tant que coureur, car ce sont des courses pour lesquelles j'ai de l'affection et que je vais être enfin content de découvrir à 27 ans. Mais l'idée c'est de préserver le plus d'énergie sur le début de saison, pour arriver à 100% sur le Tour, et par la suite, j'espère, aux championnats du monde (qui se dérouleront à Innsbruck en Autriche, sur un parcours annoncé comme le plus difficile de l'histoire, ndlr). » Bardet ne pense pas que Froome sera diminué sur le Tour de France Mais si Bardet roulera beaucoup en Italie en 2018, il n'envisage pas de disputer le Giro, comme un certain Chris Froome. Aucun coureur n'ayant réussi le doublé Giro-Tour depuis Marco Pantani en 1998, cela laisse-t-il une chance supplémentaire à Bardet de gagner le Tour de France si le Britannique venait à se vêtir de rose à Rome le 27 mai ? Il ne veut pas y croire. « C'est vrai que Chris Froome a un projet très ambitieux, mais c'est le coureur qui est le plus prompt à le réaliser dans le peloton international. C'est un beau défi. Il ne sera pas moins fort sur le Tour de France. Ça ne change pas grand-chose. Aborder le Tour avec le passif du Giro, ça me semble, à ma mesure, difficile à envisager. Mais je ne présume pas que ce soit le cas pour certains grands coureurs du peloton. J'ai enchaîné Tour-Vuelta cette année, c'était difficile en termes d'investissement physique et mental. Je n'étais peut-être pas tout à fait prêt. Je redoublerai deux Grands Tours dans le futur, dans quel ordre, je ne sais pas, mais en 2018 la priorité c'est le Tour de France. » Pour le plus grand bonheur des supporters français, qui espèrent se régaler au mois de juillet le long des routes, et qui attendent un vainqueur tricolore sur le Tour depuis 1985...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.