Accusé de violences conjugales, un membre du CIO démissionne

Accusé de violences conjugales, un membre du CIO démissionne©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 05 janvier 2018 à 16h22

Dans l'œil du cyclone pour une affaire de violences conjugales, Camiel Eurlings (44 ans) a démissionné vendredi de ses fonctions au sein du Comité international olympique. Ex-patron de la compagnie aérienne KLM également, le Néerlandais était membre du CIO depuis 2013.

Les fonctions de Camiel Eurlings au sein du Comité international olympique (CIO) n'ont pas résisté aux soupçons de violences conjugales qui pèsent sur le Néerlandais de 44 ans. Accusé de maltraitance sur son ancienne compagne Tessa Rolink en 2015, Eurlings, membre du CIO depuis 2013, a démissionné vendredi. « C'est avec beaucoup de peine que je démissionne en tant que membre du CIO, le plus beau travail bénévole au monde », a déploré dans un communiqué celui qui a également été le directeur de la compagnie aérienne KLM. Samedi dernier, dans le quotidien NRC, Eurlings avait tenté de s'excuser, évoquant une « bousculade mutuelle » avec son ex-petite amie et assurant qu'il n'avait pas conscience de la portée que pourrait avoir au niveau de l'opinion publique ce qu'il décrit comme un « incident ». Mais son discours a convaincu très peu de monde, pour ne pas dire personne. Et sans le vouloir, l'ancien ministre néerlandais des transports, travaux publics et des voies d'eau a fait rejaillir le dossier à la surface. Relancée, la polémique l'a amené vendredi à démissionner.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU