Tour : Miguel Indurain, l'homme du chrono

Tour : Miguel Indurain, l'homme du chrono©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le mercredi 05 août 2020 à 10h05

Homme fort du Tour de France dans les années 1990, Miguel Indurain restera comme celui qui a construit ses cinq succès consécutifs dans l'exercice si particulier du contre-la-montre.

Miguel Indurain ou comment écraser le Tour de France en contre-la-montre. Si les années 1990 de la Grande Boucle ont été marquées par les scandales de dopage sur la fin de la décennie, sa première moitié a été frappée du sceau du natif de Villava. Après des débuts timides en 1985 (abandon lors de la 4eme étape), l'Espagnol n'a cessé de monter en puissance comme l'ont montré ses victoires en montagne à Cauterets lors de l'édition 1989 puis au sommet de la terrible montée de Luz-Ardiden en 1990. Mais, c'est dans un tout autre registre, et un exercice bien différent de celui des ascensions que Miguel Indurain, est allé sceller ses victoires dans le Tour de France. Pendant cinq ans, le coureur de la formation Banesto a mis au supplice ses adversaires dans ce qui a été sa spécialité, le contre-la-montre.


Indurain, quasiment intouchable en contre-la-montre

N'hésitant pas à aller au-delà des conventions en ce qui concerne le matériel, avec son iconique vélo « Espada » développé par la marque Pinarello pour le Tour de France 1994. Un vélo tellement révolutionnaire par sa conception et son dessin qui a poussé l'Union Cycliste Internationale à modifier ses règlements afin d'éviter de lancer une « course à l'armement » alors que, contrairement à aujourd'hui, voir des étapes contre-la-montre de plus de 60 kilomètres était la norme et une confrontation attendue entre les candidats au maillot jaune sur les Champs-Elysées. Mais, pendant cinq ans, Miguel Indurain s'est avéré intouchable, remportant dix des quinze étapes de contre-la-montre individuel disputées lors des éditions 1991, 1992, 1993, 1994 et 1995 qu'il a remportées. Une série de cinq victoires, encore inédite à ce jour au palmarès du Tour de France, qui lui a alors permis d'égaler d'autres légendes que sont Jacques Anquetil, Eddy Merckx et Bernard Hinault. Une élite que rêve de rejoindre Chris Froome, quadruple vainqueur de la Grande Boucle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.