Tour : Le protocole sanitaire finalement assoupli ?

Tour : Le protocole sanitaire finalement assoupli ?©Panoramic, Media365

Marie Mahé, publié le mercredi 26 août 2020 à 15h40

Pour le Tour de France 2020, ASO avait instauré le fait qu'une équipe se retire en cas de deux cas positifs au coronavirus en une semaine. Finalement, selon L'Equipe, ce protocole sanitaire pourrait être assoupli.

Prévu initialement du 27 juin au 19 juillet derniers, le Tour de France 2020 débute ce samedi 29 août et s'achèvera le 20 septembre prochain. Toutefois, la mythique course de cyclisme se déroulera bel et bien en pleine pandémie de coronavirus, qui continue donc d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde. Par conséquent, Amaury Sport Organisation (ASO) avait instauré le fait qu'une équipe serait, tout bonnement, obligée de quitter la Grande Boucle, en cas de deux cas positifs au nouveau coronavirus, en une semaine. Une décision qui n'avait clairement pas fait l'unanimité auprès des formations engagées sur le Tour. Dans la mesure où elles devraient être composées d'une trentaine de personnes, si l'on compte les différents coureurs ainsi que l'ensemble de l'encadrement, avoir deux tests positifs au Covid-19 en seulement une petite semaine risquait certainement d'arriver assez rapidement.

L'UCI doit valider tout nouveau protocole sanitaire

Finalement, selon L'Equipe, ce fameux protocole sanitaire pourrait être assoupli, à trois jours du Grand Départ prévu du côté de Nice. Ce mardi, une visioconférence a eu lieu entre les équipes engagées ainsi que l'organisation de la Grande Boucle. Cette décision d'assouplissement a certainement été prise à ce moment-là. L'Equipe, qui relaie donc cette nouvelle, a également recueilli la déclaration du président de l'Union cycliste internationale (UCI), à savoir David Lappartient, qui a clairement dit : « La mesure va s'assouplir ». C'est d'ailleurs l'UCI qui devra valider tout nouveau protocole décidé. Selon le quotidien sportif français, ce possible assouplissement a été confirmé par Marc Madiot, manager de la formation Groupama-FDJ. Ce dernier est ainsi apparu rassuré, alors qu'il avait lui-même proposé de différencier coureurs et membres de l'encadrement. « L'idée est simple : on est tous dans le même bateau, on a tous envie que le Tour arrive à Paris et on fera tout de part et d'autre », avait-il ainsi notamment déclaré. A trois jours du Grand Départ, il faut donc encore s'attendre à des changements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.