Tour : Le maillot blanc, présent par intermittence sur les routes

Tour : Le maillot blanc, présent par intermittence sur les routes©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER : publié le dimanche 09 août 2020 à 12h55

Prisé par tous les coureurs de moins de 25 ans, le maillot blanc n'a pas toujours été présent sur les routes du Tour de France mais reste un objectif sur l'ensemble des trois semaines.

S'il n'a pas le prestige du maillot jaune ni l'histoire du maillot à pois ou du maillot vert, le maillot blanc compte sur le Tour de France. S'il a d'abord été symbolique du classement du combiné, calculé avec les places des coureurs dans les trois classements individuels principaux, il a conquis sa fonction actuelle en 1975. Si le Tour d'Espagne a maintenu ce classement du combiné jusqu'en 2018, il a décidé de prendre exemple sur le Tour de France. Le « Grand Prix des Jeunes » a ainsi fait son apparition sur la Grande Boucle il y a 45 ans avec le maillot blanc porté par le premier de ce classement calqué sur celui du classement général.


Un maillot hommage à Fabio Casartelli

Mais si le classement a toujours été maintenu depuis, le maillot blanc s'est fait oublier pendant dix ans, entre 1989 et 1999. Ce n'est qu'au tournant des années 2000 que la direction du Tour de France et Jean-Marie Leblanc a décidé de redonner ses lettres de noblesse au maillot du meilleur jeune, qui a conservé sa couleur blanche distinctive. Un classement des jeunes qui est officiellement dénommé « Souvenir Fabio Casartelli » en mémoire du jeune coureur italien qui a perdu la vie lors du Tour de France 1995. Le maillot blanc, ou le classement du meilleur jeune, a vu de grands noms le remporter dont Francesco Moser, son premier vainqueur, Greg LeMond, Jean-René Bernaudeau ou Marco Pantani, seuls cinq coureurs ont signé le doublé maillot jaune-maillot blanc. Laurent Fignon a été le premier à y parvenir en 1983 avant d'être imité en 1997 par le controversé Jan Ullrich. Alberto Contador (2007) puis Andy Schleck (2010) ont fait de même. Le dernier en date n'est autre que le tenant du titre, le Colombien Egan Bernal lors de l'édition 2019 de la Grande Boucle... et le coureur de l'équipe Ineos, âgé de 23 ans, sera encore en lice en 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.