Tour : La Loze, ce " cadeau tombé du ciel "

Tour : La Loze, ce " cadeau tombé du ciel "©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le lundi 10 août 2020 à 14h03

Le mercredi 16 septembre promet d'être un grand moment du Tour de France, avec l'arrivée au tout nouveau col de la Loze, qui n'est praticable que depuis l'année dernière. Validé par Bernard Hinault en personne !



Le col de la Loze, qui culmine à 2 304 mètres d'altitude à Courchevel, sera forcément un épisode phare du Tour de France 2020. Avec ses passages à 20%, ce sera le plus haut point des trois semaines de course, à l'arrivée de la 17eme étape (Grenoble - Méribel) le mercredi 16 septembre, au milieu du grand triptyque des Alpes. En plat de résistance, les coureurs auront auparavant franchi - ou pas - le mythique col de la Madeleine, également en hors catégorie. Thibaut Pinot et David Gaudu ont reconnu la Loze il y a un peu plus de mois, Nairo Quintana en a fait de même il y a dix jours... Les forçats de la route ont donc pu constater par eux-mêmes les pentes très raides et irrégulières de cette montée inédite, puisque goudronnée il y a peu.

"Il est violent parce qu'il ne permet pas de plage de repos, expliquait un cycliste chevronné le mois dernier pour Le Parisien. On croit que c'est fini, et ça remonte de plus belle. Pour moi, il est plus dur que le Ventoux." C'est Bernard Hinault, en suivant le Tour de l'Avenir l'an passé, qui a observé cette montée de la Loze pour la première fois et l'a immédiatement recommandée au grand patron Christian Prudhomme. Ce dernier la qualifie de "cadeau de Noël tombé du ciel" : "Vous passez de 10 à 20 % de pente d'un coup, ça tourne dans tous les sens, ça monte, ça descend. Pour moi, c'est du jamais-vu. Ce col est unique. On verra vite s'il deviendra un classique du Tour, mais j'en ai bien l'impression." Vivement le 16 septembre !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.