Tour : L'édition 2020 sera montagneuse

Tour : L'édition 2020 sera montagneuse©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le mardi 04 août 2020 à 18h55

Depuis que le parcours du Tour de France 2020 a été dévoilé le 15 octobre 2019, on sait que cette édition fera la part belle aux grimpeurs. Et pour cause, les Alpes, les Pyrénées, le Massif Central, le Jura et les Vosges seront au menu à partir du 29 août.



Si l'édition 2019 avait été riche en émotions, le Tour de France 2020 ne sera pas être en reste. Il faut dire que les organisateurs ont concocté un programme des plus alléchants, où la montagne sera largement mise en avant. Ainsi, 29 cols de 2eme, 1ere et hors catégorie, quatre arrivées au sommet et quatre nouvelles ascensions composent notamment un copieux menu à partir du 29 août prochain. Avec des passages dans les Alpes, les Pyrénées, le Massif Central, le Jura et les Vosges, le tracé de la 107eme édition mettra à l'honneur les grimpeurs, qui se disputeront la victoire finale avant les Champs-Elysées. Presque d'entrée, les coureurs auront à faire avec le col de Turini, avant une arrivée inédite au Mont Aigoual deux jours plus tard. Par la suite, le triptyque Col de Menté - Port de Balès - Col de Peyresourde, puis les cols de la Hourcère et du Soudet donneront des cauchemars aux sprinteurs. Après quelques jours plus plats, la montagne sera vite de retour avec notamment une arrivée au Pas de Peyrol (Puy Mary) et ses passages à 15 %. Le 16 septembre, l'étape-reine de ce Tour de France 2020, entre Grenoble et le Col de la Loze (niché à 2 304 mètres d'altitude), sera une des attractions à ne pas rater. Par la suite, le Cormet de Roselend, le Plateau des Glières et pour finir La Planche des Belles Filles, la veille de l'arrivée, seront essentiels dans l'attribution du maillot jaune et du maillot à pois.

Un tracé fait pour Pinot ?

Malheureux en 2019 et visiblement en forme actuellement, vu ses performances sur la Route d'Occitanie, Thibaut Pinot semble en mesure de dompter ce tracé. « A première vue, c'est un Tour qui me plaît et me correspond vraiment. Je peux rêver à encore mieux que cette année et maintenant, je suis impatient de le découvrir. Ça me donne envie et c'est très motivant pour le préparer encore mieux que cette année. Les reconnaissances vont être importantes et intéressantes parce qu'il y a beaucoup de cols et d'arrivées qu'on ne connaît pas. La cerise sur le gâteau, c'est le dernier chrono à la Planche des Belles Filles. Ce sont des routes que je connais absolument par cœur, où je passe tous les jours depuis mon enfance. On traverse même mon village à mi-parcours, ce sera très spécial pour moi. (...) Il y aura du suspense jusqu'au bout et, sauf si un mec a trois minutes d'avance, ça sera impossible de dire le vendredi soir qui va gagner », confiait le Français, le jour de l'annonce officielle du parcours du Tour de France 2020. Mais, le coureur de la formation Groupama-FDJ ne sera pas le seul et Egan Bernal ne lâchera pas son bien si facilement. Surtout que la concurrence ne viendra pas seulement de l'équipe Ineos...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.