Tour : Deceuninck-Quick Step mise sur Alaphilippe sans fixer d'objectifs

Tour : Deceuninck-Quick Step mise sur Alaphilippe sans fixer d'objectifs©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 24 août 2020 à 11h45

Alors qu'aucun objectif ne lui a été fixé avant le départ du Tour de France, Julian Alaphilippe sera le leader de l'équipe Deceuninck-Quick Step aux côtés de Sam Bennett, qui se chargera des sprints.



L'équipe Deceuninck-Quick Step n'a pas joué l'effet de surprise. La composition de la formation belge fait la part belle à Julian Alaphilippe, qui en sera le leader si possible pour le classement général. Pour sa part, le sprinteur irlandais Sam Bennett aura pour charge d'aller se battre pour glaner des victoires d'étapes quand il faudra faire parler sa pointe de vitesse. Pour l'amener en bonne position dans le final, Sam Bennett pourra compter sur Michael Morkov comme « poisson-pilote ». La formation dirigée par Patrick Lefévère sera complétée par Kasper Asgreen, récemment sacré champion du Danemark, Tim Declercq, Dries Devenyns, Zdenek Stybar et Bob Jungels, qui prendra la direction de l'équipe AG2R-Citroën en 2021.

Pas d'objectif pour Alaphilippe

S'il reste sur un Tour de France 2019 magnifique, Julian Alaphilippe n'aura pas d'objectif fixé dès le départ de la course, à l'image du positionnement choisi l'an passé. « Pour Julian, il sera très difficile de rééditer ce qu'il a fait sur le Tour de l'an passé mais, en même temps, ce n'est pas nécessaire de le faire, déclare Tom Steels, directeur sportif de l'équipe Deceuninck-Quick Step dans un communiqué. Avec lui, nous allons prendre les étapes les unes après les autres et voir ce qu'il va se passer. Il y aura de belles opportunités pour lui mais je peux vous confirmer que nous n'avons pas en tête un scenario similaire à celui de l'édition précédente. Bob Jungels et Dries Devenyns sont tous deux des coureurs à même de soutenir Julian, ils ont beaucoup d'expérience et pourront l'aider dans le final. » Avec la forme aperçue lors des championnats de France, Julian Alaphilippe sera tout de même épié par les cadors du peloton dès les premiers jours de course.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.