Tour de France : Vuillermoz forfait

Tour de France : Vuillermoz forfait©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le dimanche 13 juin 2021 à 13h31

Tombé lourdement samedi lors du contre-la-montre du Tour de Suisse, Alexis Vuillermoz (33 ans) ne participera pas au prochain Tour de France. Le Jurassien est contraint de déclarer forfait en raison d'une fracture du bassin. Il sera absent au moins dix semaines.

Alexis Vuillermoz ne participera pas au prochain Tour de France (26 juin au 18 juillet prochain). A moins de deux semaines du Grand départ de cette 108eme édition de la Grande Boucle, le Jurassien est contraint de déclarer forfait. Samedi soir déjà, quelques heures après sa lourde chute de l'après-midi sur le contre-la-montre du Tour de Suisse (7eme étape), le coureur de 33 ans de l'équipe Total Direct Energie ne se faisait guère d'illusion sur ses chances d'être de la partie le 26 juin prochain en Bretagne. Le diagnostic et, plus encore, les examens complémentaires subis dimanche par le malheureux, sont venus confirmer ses craintes. Le natif de Saint-Claude souffre comme il le craignait après sa mésaventure de samedi entre Disentis Sedrun et Andermatt (23,2 km) d'une fracture du bassin. Le 13eme du Tour 2017 (son meilleur résultat jusqu'à maintenant) se fera opérer lundi et sera ensuite absent dix semaines dans le meilleur des cas.

Déjà blessé en mars dernier !



Alors qu'il s'était aligné au départ du Tour de Suisse dans le but de précisément préparer son huitième Tour de France (il avait terminé 35eme en 2020), Vuillermoz se retrouve donc dans l'obligation de revoir ses plans. Un gros coup dur pour l'ancien représentant de l'équipe AG2R-La Mondiale, qu'il avait quittée l'hiver dernier pour ses nouvelles couleurs, et une tuile supplémentaire lors de cette saison qui ne lui aura décidément joué que des vilains tours ou presque. En mars dernier, Vuillermoz s'était en effet luxé une épaule dans une autre chute, survenue cette fois lors de la 2eme étape de Paris-Nice. Verdict à l'époque : cinq semaines d'arrêt. "Le bilan n'est pas bon pour Alexis", avait communiqué la formation Total Direct Energie, qui avait malheureusement vu juste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.