Tour de France virtuel : Astana abandonne

Tour de France virtuel : Astana abandonne©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 12 juillet 2020 à 16h24

En stage dans les montagnes de la Sierra Nevada, l'équipe Astana a dû abandonner le Tour de France virtuel en raison de problèmes techniques.



Comme lors du "vrai" Tour de France, il y a aussi des abandons dans la Grande Boucle virtuelle, qui se déroule sur la plateforme Zwift avec certains des meilleurs coureurs du circuit et a démarré la semaine dernière. En stage dans la Sierra Nevada, l'équipe Astana, confrontée à de problèmes de connexion, a ainsi été contrainte d'abandonner, comme l'a confirmé le manager Dmitriy Fofonov dans un communiqué.

"Hier, durant la troisième étape de la course, nous avons rencontré de sérieux problèmes avec notre connexion internet dans notre hôtel de la Sierra Nevada, où nous sommes en camp d'entraînement en prévision du redémarrage de la saison 2020. Nous avons essayé, avec l'aide de l'organisation, de régler ce problème. Malheureusement, nous ne pouvons pas respecter les spécifications requises pour cette course virtuelle en raison des limites techniques de la connexion dans les montagnes. Nos coureurs ont donc dû abandonner l'étape d'hier (samedi, ndlr), et ne pourront pas non plus disputer celle d'aujourd'hui, en raison des limites techniques que nous rencontrons, que ce soit en Espagne ou en Italie. Nous voudrions remercier les organisateurs de la course pour tout le soutien qu'ils nous ont apporté ainsi que pour la possibilité de participer à cet incroyable événement sportif. C'est une superbe initiative, qui permet à toutes les équipes de ressentir à nouveau l'esprit de la compétition, et de représenter les couleurs de l'équipe. Maintenant, il est temps de s'entraîner dur sur la route afin d'être prêts pour le reste de la saison. Bonne chance à toutes les équipes de cette course virtuelle, et rendez-vous bientôt à Nice pour le départ du vrai Tour de France", écrit l'ancien coureur de Cofidis. Le Tour de France, bien réel celui-là, partira de Nice le 29 août.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.