Tour de France : " Une explosion mentale " pour Vingegaard

Tour de France : " Une explosion mentale " pour Vingegaard©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 23 août 2022 à 14h11

Un mois après son triomphe sur le Tour de France, Jonas Vingegaard a reconnu en marge du Tour du Danemark qu'il avait eu du mal à digérer son succès. On ne devrait d'ailleurs pas le revoir sur le vélo avant octobre.


Remporter la plus grande course du monde à 25 ans est forcément un moment spécial pour tout cycliste, mais certains digèrent mieux l'événement que d'autres. Ainsi, Jonas Vingegaard a reconnu ce samedi, un mois après son triomphe sur les Champs-Elysées, que l'après-Tour a été compliqué pour lui. Accueilli en héros sur la plus grande place de Copenhague trois jours après avoir endossé son dernier maillot jaune, le coureur de Jumbo Visma n'a ensuite plus fait d'apparition publique, jusqu'à ce samedi où il a assisté à la dernière étape du Tour du Danemark, remporté par Christophe Laporte. « J'étais principalement allongé sur le canapé et je profitais de mon temps à la maison. Je me suis détendu, j'ai bien récupéré et en réalité je n'ai pas fait grand-chose », a reconnu le Danois, qui avait besoin de beaucoup de repos. « Ce qui vous arrive quand vous menez le Tour de France est une sorte d'explosion mentale. C'est très difficile de devoir parler aux médias et aux fans tous les jours. C'est une lutte. Bien sûr, c'est fantastique, mais vous vous fatiguez aussi », reconnait-il.

Objectif Lombardie

C'est pourquoi on ne reverra pas le natif de Hillerslev en compétition avant le Tour de Lombardie, prévu le 8 octobre. Il a en effet décidé de renoncer aux championnats du monde de Wollongong, en Australie, prévus le 25 septembre. « Je pense que la saison a déjà été longue, si j'allais aux Mondiaux, je pourrais difficilement être à cent pour cent pour le Tour de Lombardie. Si les Mondiaux avaient été en Europe, je les aurais certainement courus, mais pas à l'autre bout du monde », a reconnu Vingegaard, qui a 47 jours de course au compteur depuis le début de l'année, soit un de plus que son rival Tadej Pogacar, qu'on reverra quant à lui les 9 et 11 septembre aux Grands Prix de Québec et de Montréal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.