Tour de France : Rolland réclame du changement par rapport au Covid

Tour de France : Rolland réclame du changement par rapport au Covid©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 25 juin 2022 à 15h25

Présent ce week-end à Cholet aux Championnats de France, Pierre Rolland (BB Hôtels - KTM) s'est exprimé sur les règles contre le Covid, alors que le Tour va bientôt s'élancer.



A quelques jours du début de Tour de France 2022, l'ombre du Covid plane à nouveau au-dessus du plus gros événement cyclisme de la saison. Alors que les premiers mois de l'année avaient été plutôt calmes à ce niveau-là, le dernier Tour de Suisse a fait renaître certaines peurs au sein du peloton. Ainsi, alors que les différentes équipes ont commencé à annoncer ces derniers jours leur sélection, le risque d'un retrait est dans tous les esprits. En marge des Championnats de France à Cholet ce week-end, Pierre Rolland n'a pas caché son mécontentement contre les règles actuellement en vigueur, alors que la 1ere étape du Tour est prévue le vendredi 1er juillet à Copenhague. « C'est plus que pesant. Le Covid était derrière nous et là, à tout moment, on peut se faire sortir du jeu pour le plus grand événement de l'année en étant complètement asymptomatique », a notamment expliqué le grimpeur de la formation BB Hôtels - KTM, qui prendra part ce dimanche à la course en ligne dans le Maine-et-Loire.

Rolland craint de rater le Tour

« Mes filles sont à l'école, je vous laisse imaginer... Cela fait quatre jours qu'elles sont déscolarisées. On ne peut pas se permettre de prendre le risque de louper l'événement pour quelque chose qu'on ne sait pas. Certains collègues ne seront pas là. (...) Que la règle s'assouplisse... Ce sera compliqué de faire le Tour de France et d'arriver à 160 coureurs à Paris avec le Covid qui circule, a par la suite lancé Rolland, dans des propos recueillis par RMC Sport. Il est inoffensif pour nous qui sommes en très bonne santé. On n'y peut rien, on a beau faire tout ce qu'on veut. De vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, ça m'agace un peu. » Si le Français s'est exprimé sur le sujet, Wout van Aert (Jumbo-Visma) a lui carrément préféré renoncer à s'aligner en Belgique ce dimanche par peur d'un test positif, tandis que d'autres grands noms (les Slovènes Primoz Roglic et Tadej Pogacar notamment) semblent très méfiants par rapport à cette situation. Ce Tour de France 2022 pourrait être plein de rebondissements...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.