Tour de France : Roglic craint les Colombiens

Tour de France : Roglic craint les Colombiens©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 15 juillet 2020 à 17h14

Primoz Roglic (Jumbo-Visma), qui fait partie des favoris du Tour de France, estime que ses rivaux les plus difficiles à battre seront Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) et Egan Bernal (Ineos).



En février dernier, avant la crise du covid-19, Egan Bernal avait estimé que Primoz Roglic serait son rival le plus fort sur le Tour de France. Depuis, la Grande Boucle a été décalée de deux mois, et le Slovène, vainqueur de la dernière Vuelta, a rendu la politesse au Colombien en le voyant lui aussi comme un favori, au même titre que son compatriote Nairo Quintana. « Bernal est le tenant du titre et sera sûrement très, très fort cette année, explique Roglic dans les colonnes d'AS Colombia. J'apprécie qu'il ait dit que j'étais son principal rival. Mais c'est juste un souhait, j'espère que ça arrivera. J'espère que je pourrai être dans meilleures places sur le Tour. Quintana ? Je pense qu'il a pris une bonne décision en quittant Movistar, car il a eu de bonnes victoires en début de saison (vainqueur du Tour de La Provence, du Tour des Alpes-Maritimes et du Var, sixième de Paris-Nice,ndlr). Maintenant, on doit voir comment la reprise se passe pour nous tous. Je ne pense pas qu'il soit désavantagé en étant chez Arkéa. Il a déjà montré combien il était fort cette année. Sur le Tour de France, ce sera difficile de l'arrêter », poursuit le Slovène de 30 ans.

Roglic : "Nous sommes tous les trois capables d'êtres leaders sur un Grand Tour"

Au sein de l'équipe Jumbo-Visma, Primoz Roglic sera co-leader avec Tom Dumoulin et Steven Kruijswijk. Un trio de feu créé pour tenir tête au trio Ineos formé de Bernal, Thomas et Froome. Reste à savoir si l'entente sera parfaite chez les Jaune et Noir : « Nous sommes forts en tant qu'équipe, c'est une bonne chose. Nous sommes tous les trois capables d'êtres leaders sur un Grand Tour, reconnait Roglic. On s'entraîne pour atteindre les objectifs de l'équipe, je me suis entraîné avec Tom et Steven, et tout s'est bien passé. Le plus fort sera le leader. J'espère que ça pourra être moi, mais on verra qui est le meilleur ». Dès les premières étapes du Tour, qui partira le 29 août de Nice, on en saura plus !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.