Tour de France : Offredo peste contre l'attentisme général

Tour de France : Offredo peste contre l'attentisme général©Media365
A lire aussi

Joseph RUIZ : publié le vendredi 12 juillet 2019 à 21h15

Yoann Offredo (Wanty-Gobert) est parti dans l'échappée ce vendredi sur la route du Tour de France et a regretté l'attentisme de certains coureurs du peloton qui ne tentent pas de partir en échappée.

Pour la troisième fois depuis le début du Tour de France 2019, Yoann Offredo (Wanty-Gobert) est parti en échappée. Ce vendredi, le coureur français a donc fait la course à l'avant avec Stéphane Rossetto (Cofidis). Les deux hommes sont partis au kilomètre 0 et ont été repris à une dizaine de kilomètres. A l'arrivée, Yoann Offredo a avoué être surpris par l'attitude des coureurs participants au Tour qui ne veulent pas aller dans les échappées. "Je suis le roi des fatigués, a-t-il avoué avec le sourire à Eurosport. On me dit que le Tour est long mais bon... avec Stéphane (Rossetto), on s'est dit que que pour certains coureurs, il n'y a que leurs mères qui savent qu'ils sont sur le Tour ! C'était pour rire mais c'est dommage de faire le Tour comme cela."


"Je suis content de profiter comme ça"

Au total, Yoann Offredo et Stéphane Rossetto ont fait 215 km seuls devant. Le prix de la combativité a été remporté par le premier. "Je suis content de profiter comme ça, a-t-il expliqué. J'ai passé une journée sympa. C'était comme avant quand j'allais rouler avec Stéphane. C'est le parrain de ma fille ! Dans le final, il marchait fort, moi moins bien, j'avais mal au genou. On a tout donné et je ne l'ai pas laissé seul. La combativité, ce n'est pas récompenser le plus fort, c'est récompenser celui qui tente même s'il sait que c'est voué à l'échec." Avalé par le peloton réglé au sprint par Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), Yoann Offredo est arrivé avec 4'25'' de retard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.