Tour de France : Les principales déclarations à l'issue de la 9eme étape

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 07 juillet 2024 à 20h05

Retrouvez les déclarations des principaux acteurs de la 9eme étape du Tour de France 2024, remportée ce dimanche à Troyes par Anthony Turgis.

Anthony Turgis (FRA/TotalEnergies) - Vainqueur de l'étape

« C'est fou. Ça fait des années que je participe au Tour de France, c'est mon septième, dans le but de gagner une étape. J'avais gagné à tous les niveaux de compétition mais il m'en manquait une en World Tour, et elle arrive au Tour de France, en plus sur une étape mythique. Je touche le Graal. On a eu une très grosse journée de course. J'ai vu le groupe de tête se former et je ne me suis pas démonté face aux grands champions. Je savais que Jasper Stuyven allait attaquer dans le final. Je voulais que les autres m'amènent le plus loin possible. C'était à qui jouait au plus malin. Mais c'est super dur d'être en tête sur le Tour de France. Cette victoire est super l'équipe. On était venus pour une victoire d'étape et on l'a. »

Jasper Stuyven (BEL/Lidl-Trek) - 8eme

« J'ai tout essayé et peut-être que cela aurait été bien de ne pas avoir un tel vent de face pour les derniers kilomètres. Je pense que j'ai tout donné et j'aurais aimé pousser un peu plus fort sur la fin, mais c'est comme cela, ça n'a pas suffi. Pour l'instant, il est difficile de voir les aspects positifs. Je pense qu'à partir de maintenant, la plupart des étapes sont des étapes de sprint ou des étapes de montagne, donc aujourd'hui, c'était une très, très bonne occasion et j'étais proche. Je pense que je vais devoir profiter de la journée de repos de demain et peut-être jeter un coup d'œil pour voir s'il y a d'autres opportunités. »

Biniam Girmay (ERY/Intermarché-Wanty) - 9eme et maillot vert

« J'ai pris du plaisir au début de l'étape, mais j'étais fort épuisé au bout de 50 kilomètres. J'ai continué ensuite avec l'intention de marquer des points pour le maillot vert. Je croyais que cela allait se jouer entre les coureurs du classement général, mais à la fin je me suis trouvé à lutter pour la gagne. Cette première semaine a été absolument parfaite. Le début du Tour a été merveilleux, et j'en ai beaucoup profité. Je me suis senti au top, autant dans mes jambes que dans ma tête. Je ressens beaucoup de confiance en moi-même après avoir gagné la troisième étape. »

Jonas Abrahamsen (NOR/Uno-X Mobility) - 21eme et maillot à pois

« C'est un jour de repos demain (lundi), alors j'ai essayé de me placer dans l'échappée et au début Rasmus Tiller y est allé aussi. C'était une belle course de sa part aujourd'hui (dimanche). Nous avons essayé et j'espère que nous pourrons remporter une étape un autre jour. Cette semaine a été extraordinaire pour moi. Je suis tellement heureux d'avoir pris le maillot de grimpeur dès le premier jour, le maillot vert et la deuxième place lors de la deuxième étape. C'est vraiment énorme pour moi. Je n'arrive pas à y croire. Garder le maillot à pois ? La 11eme étape est une journée difficile et j'espère pouvoir me joindre à l'échappée et marquer des points, mais après la 14eme étape, je pense que ce ne sera plus possible, car il y a beaucoup de côtes de première catégorie et ce n'est pas très bon pour moi. Mais nous verrons bien, j'essaierai toujours de tenir le plus longtemps possible et de trouver les jambes pour grimper. »

Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) - 44eme et maillot jaune

« C'était une course très amusante. Il y avait beaucoup de sable, de poussière et de fumée, si bien qu'il était impossible de se faire une idée précise de la course, il fallait se fier à son instinct et à sa puissance. J'avais de bonnes jambes, ce qui est une bonne nouvelle car c'était l'une des étapes les plus difficiles de ce Tour de France. Je suis très heureux de la façon dont ce début de Tour s'est déroulé pour moi. Je suis très confiant, car je suis en pleine forme et j'ai une très bonne équipe autour de moi. Jusqu'à présent, j'apprécie ce Tour de France. J'ai dû chasser très fort avec Tim Wellens pour regagner ma position dans le peloton à un moment. A partir de là, chaque chemin représentait une opportunité.  »

Remco Evenepoel (BEL/Soudal-Quick Step) - 44eme et maillot blanc

« Ma journée s'est bien passée, je n'ai pas tant souffert et je me sentais bien sur les chemins. Je savais que Tadej Pogacar allait attaquer et j'ai réussi à rester à son contact presque tout le temps. Il y a une seule fois où j'étais mal placé, je pense que mes coéquipiers n'ont pas été assez agressifs pour me remonter à l'avant du groupe et donc j'ai été surpris, mais ça s'est réglé tout de même. C'est dommage que lorsque nous étions à trois, Jonas Vingegaard n'a pas voulu coopérer pour creuser l'écart. Nous avions la possibilité de revenir sur le groupe de tête et fixer le podium du général, mais je respecte la tactique des Visma-Lease a Bike, ils ont choisi de jouer défensivement. Quoi qu'il arrive, je m'adapte à la situation. En tout cas j'aurais signé pour me retrouver dans cette position à la journée de repos. Tout ce qui vient en plus ce sera du bonus, je vais maintenant m'attacher à défendre cette place. »

Source : site officiel du Tour de France

Vos réactions doivent respecter nos CGU.