Tour de France : Les premières réactions après la publication du parcours

Tour de France : Les premières réactions après la publication du parcours©Panoramic, Media365

Rédaction Media365, publié le jeudi 27 octobre 2022 à 15h06

Retrouvez les réactions des coureurs et directeurs sportifs après que Cristian Prudhomme a dévoilé ce jeudi à Paris le tracé du Tour de France 2023. Guillaume Martin et Patrick Lefevere ont été les premiers à livrer leur sentiment. Le premier ne cache pas que le parcours, taillé pour les grimpeurs, lui plait beaucoup.



Guillaume Martin (FRA/leader de l'équipe Cofidis, sur le site officiel de son équipe)
Ce que je vois de ce parcours me plait beaucoup. Ça me semble être un parcours taillé pour les grimpeurs, avec peu de contre-la-montre et beaucoup de cols difficiles. Sur le papier, c'est un parcours qui me plait. Ça aurait été parfait s'il faisait un petit passage dans l'Ouest mais on ne peut pas tout avoir et ça viendra ! C'est sympa que cela passe par les cinq massifs montagneux, dont le Puy-de-Dôme, où des étapes mythiques et historiques ont eu lieu. Y revenir en tant que coureur, c'est vraiment sympa. Il s'agira de mon seul grand Tour l'an prochain et ce sera mon objectif principal pour la saison prochaine afin de faire un bon classement général. J'ai été frustré de quitter la dernière édition aussi vite et j'aurai les dents longues pour la prochaine édition.

Patrick Lefevere (directeur sportif de l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl, dans les colonnes de Het Laatste Nieuws)
Seulement 22 kilomètres de contre-la-montre ? Le Tour ne fait pas en fonction des coureurs. Ce n'est pas nécessaire et ce serait dangereux. Mais concernant Remco (Evenepoel), on se concentre trop sur ces kilomètres contre-la-montre. Il sait aussi grimper. Un bon Remco s'en sort partout, sur n'importe quel parcours. Alaphilippe ? Pour un bon Julian Alaphilippe, je vois pas mal d'opportunités au départ."

Aurélien Paret-Peintre (FRA/AG2R-Citroën, 15eme de la dernière édition, sur Infosport+)
Je trouve que c'est un joli parcours, avec une belle note d'affectif puisqu'il y aura beaucoup d'étapes dans ma région, et notamment dans le département de la Haute-Savoie, et un départ à Annemasse. C'est un parcours pour grimpeurs, assez équilibré, avec de la montagne pendant trois semaines et un magnifique départ au Pays basque."

Mark Cavendish (GRB/sans équipe pour 2023, maillot vert du Tour de France 2021)
« Je pense que le début va être le plus difficile que j'ai vu dans ma carrière. Mais c'est excitant, ça va être un bon spectacle, je pense, ça va changer les choses avec les coureurs de classement général qui dictent les choses dès le début. Si les sprinteurs peuvent survivre dans les montagnes, ils ont de nombreuses opportunités pour de vrais sprints groupés, avec des longs boulevards qui se terminent sur plus d'un kilomètre de ligne droite. Cela fera des journées passionnantes. Il y a peut-être sept ou huit opportunités de sprint. C'est beaucoup. »

David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ, 4eme du Tour de France 2022)
« Ça va être un Tour de France pour purs grimpeurs, les rouleurs vont être moins à leur avantage. Il n'y a que 22 kilomètres de chrono et il comporte deux bosses, c'est punchy, c'est tout ce que j'aime en fait. L'étape du puy de Dôme est une très belle étape, ça va être un bel hommage à Raymond Poulidor. C'est un endroit mythique, magnifique. Il risque d'y avoir une très grosse bagarre. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.