Tour de France : Le Tour 2024 s'achèvera à Nice par un contre-la-montre individuel

Tour de France : Le Tour 2024 s'achèvera à Nice par un contre-la-montre individuel©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 01 décembre 2022 à 12h50

La ville de Nice et ASO ont confirmé ce jeudi que l'arrivée finale du Tour de France 2024 aurait bien lieu à Nice. Comme en 1989, les coureurs termineront sur un contre-la-montre individuel.



Un chrono final dans les rues de Nice. C'est confirmé : pour la première fois de l'histoire, le Tour de France ne s'achèvera pas à Paris en 2024, Jeux Olympiques oblige. Et pour la première fois depuis ce final légendaire entre Greg Lemond et Laurent Fignon fatal au Français et synonyme de sacre pour huit secondes de l'Américain, la Grande Boucle se terminera par un contre-la-montre individuel. Jeudi lors d'une conférence de presse organisée à Nice, ASO et la ville de Nice ont officialisé le lieu de ce Tour de France pas comme les autres, au même titre que Christian Prudhomme a révélé l'idée de ce chrono final. Concernant le choix de Nice pour héberger cette ultime étape de la 111eme édition du Tour, le patron de la course a avoué qu'il était dû avant tout à "situation géographique exceptionnelle par le cadre, l'esthétisme et par les terrains d'expression offerts aux coureurs. On le voit depuis 1933 lors de la dernière étape de Paris-Nice qui se joue souvent à coups de secondes". "Les liens forts entre le Tour et Nice", ont également fait la différence, a expliqué l'ancien journaliste. "La ville, la métropole et Christian Estrosi avaient joué un rôle déterminant quand il avait fallu, pour que le Tour existe, changer les dates avec un départ de Nice le 29 août, ce n'était pas ce qu'on avait envisagé quelques années auparavant. Mais Christian Estrosi a immédiatement dit oui pour le décalage, on y va, on fonce et ça a donné le la."

Prudhomme : "On va utiliser la particularité de Nice"

Pour ce qui est de cette volonté de boucler le Tour sur un contre-la-montre individuel comme cela avait été le cas en 1989, avec le suspense que l'on sait, et non une étape en ligne donnant presque systématiquement lieu à un sprint, Prudhomme a reconnu que le scénario survenu 35 ans plus tôt lui trottait en tête depuis un moment. "Cela s'était terminé par le plus faible écart entre le premier et le deuxième du classement général final, les fameuses huit secondes de l'inoubliable duel entre Greg LeMond et Laurent Fignon." La veille, l'avant-dernière étape pourrait elle aussi bousculer la hiérarchie. "On va utiliser la particularité de Nice le dernier jour mais également la veille, on va largement aller sillonner les routes de l'arrière-pays. Le départ de l'étape le samedi sera donné de Nice." Qui deviendra donc la première ville de l'histoire à l'exception de Paris à accueillir le grand départ mais aussi l'arrivée finale. En 2025, en revanche, le Tour retrouvera les Champs-Elysées, "pour le cinquantenaire de l'arrivée" sur la plus belle avenue du monde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.