Tour de France : Le Tour 2023 s'élancera de Bilbao

Tour de France : Le Tour 2023 s'élancera de Bilbao©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 26 mars 2021 à 10h47

Le Tour de France s'élancera de Bilbao en 2023, a annoncé ASO vendredi. Les deux premières étapes devraient se dérouler dans la région, avant que le peloton ne franchisse les Pyrénées.



Le Tour de retour au pays basque espagnol, 31 ans plus tard. Après Brest cette année et Copenhague, d'où s'élancera la Grande Boucle l'année prochaine, en 2022, le grand départ du Tour de France sera donné de Bilbao en 2023, a annoncé l'organisateur de l'événement Amaury Sport Organisation ce vendredi. « Ce qui frappant, c'est que depuis le grand départ du Tour de France à San Sebastian en 1992, seul grand départ de l'histoire au-delà des Pyrénées et en plus au Pays basque, les élus n'ont jamais cessé d'écrire ou d'être en contact avec nous pour pouvoir à nouveau accueillir le Tour. Cette volonté qui a été réitérée pendant trente ans méritait bien un geste de notre part. De plus, il y a au Pays basque un terrain idéal pour organiser une compétition cycliste. Il y a aussi ici l'un des meilleurs publics du monde. Donc, la volonté politique, le terrain pour une course emballante, les paysages formidables et la ferveur du public, nous donne un cocktail gagnant pour le cyclisme », s'est félicité Christian Prudhomme.

Les deux premières étapes au pays basque espagnol



Plus tôt dans la journée, le journal basque espagnol El Correo avait révélé que les discussions entamées en 2016 entre ASO et le gouvernement du pays basque, candidat depuis plusieurs années, avaient enfin abouti sur un accord, autour de 10 millions d'euros. Bilbao accueillera donc le Grand départ du Tour en 2023. Christian Prudhomme a officialisé l'information dans la journée depuis le musée Guggenheim de Bilbao aux côtés du président de la communauté autonome du pays basque Iñigo Urkullu. Ce dernier, comme l'ancien journaliste aujourd'hui directeur Tour de France, n'ont pas manqué de souligner cette grande première depuis 31 ans pour la région, qui n'a plus eu le privilège de voir passer la course mythique sur ses routes depuis 1992. San Sébastien avait alors hébergé le prologue, remporté par l'Espagnol Miguel Indurain, vainqueur cette année-là du deuxième de ses cinq succès consécutifs sur le Tour de France (entre 1991 et 1995). La 1ere étape, enlevée par le Français Dominique Arnould, ainsi que le départ de la 2eme étape avaient également eu lieu dans la région.

Prudhomme : « Le parcours va être d'exception »

Pour le grand retour de la Grande Boucle au pays basque espagnol, où l'épreuve a déjà séjourné à trois reprises dans son histoire, Prudhomme devrait d'ailleurs marquer le coup au-delà du Grand départ, organisé à Bilbao. Les deux premières étapes au moins devraient ainsi se dérouler dans la région (la première devrait s'élancer de Bilbao et arriver à Bilbao, la deuxième devrait rallier la province de Biscaye à celle d'Alava), avant que les coureurs ne traversent les Pyrénées pour rejoindre le pays basque français, avec une étape les conduisant à Iparralde. « Le parcours va être d'exception, promet Prudhomme dans les colonnes du Figaro. On va vouloir montrer le meilleur du Pays basque. On a le terrain pour faire exactement ce qu'on veut en termes de compétition. Avec un public qui est l'un des meilleurs au monde avec le public belge et celui du Yorkshire. Je vois d'ailleurs pas mal de points de points communs avec le Yorkshire (théâtre du grand départ du Tour 2014) avec sur le terrain des pentes très raides, la mer et des spectateurs incroyables. Le public des Pyrénées sur le Tour il y a quelques années, cette marée orange, je me souviens de la victoire de Roberto Laiseka en 2001 (à Luz-Ardiden), à l'époque je commentais. Cet amour du cyclisme est tellement phénoménal. C'est cela qu'on vient chercher. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.