Tour de France : Le directeur raconte comment il a concocté le parcours

Tour de France : Le directeur raconte comment il a concocté le parcours©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le vendredi 28 octobre 2022 à 15h55

Le Tour de France 2023 se tiendra du 1er et le 23 juillet avec un parcours empruntant les cinq chaînes montagneuses françaises.



Le parcours du 110eme Tour de France de l'histoire a été révélé au Palais des Congrès , comme de tradition, jeudi par Christian Prudhomme. Disputée entre le 1er et le 23 juillet 2023, la plus grande course cycliste de la planère partira de Bilbao au pays basque et s'achèvera comme d'habitude sur les Champs-Elysées. Les habitudes, le boss du Tour aime bien les casser pour renouveler l'intérêt chaque année. « On travaille toujours sur trois éditions consécutives du Tour de France, donc l'ossature du Tour est dessinée avant le Tour précédent. On peut éventuellement modifier deux ou trois choses dans les derniers moments, mais seulement à la marge. Le plus important c'est le lieu du Grand Départ, quand on part de Bilbao on n'a pas la même carte du Tour que quand on part de Copenhague ou de Brest », détaille ainsi Prudhomme, dans L'Equipe vendredi.

« Le Tour est toujours fait pour les grimpeurs »


« On peut nous reprocher de ne pas aller à tel endroit en 2023, mais moi je sais qu'on y passera dans deux ans. Le Tour se construit sur la durée, on ne se pose pas en se disant : " Tiens, qu'est-ce qu'on va faire l'année prochaine ? " La preuve, c'est qu'aujourd'hui on voit déjà des gens pour évoquer le Grand Départ de 2027 », poursuit le patron du Tour de France qui offrira beaucoup de montagne. Et moins de contre-la-montre, puisqu'il n'y en aura qu'un sur la prochaine édition . « Le Tour est toujours fait pour les grimpeurs. Mais la période a changé, nous n'avons plus comme à l'époque de Bahamontès et Anquetil, de purs grimpeurs et de purs rouleurs qui compensaient leur retard sur leur terrain de prédilection. On n'a plus cette différence entre vrais spécialistes, même si je souhaiterais la retrouver parfois », relève Prudhomme pour qui le Tour de France n'est en réalité pas compliqué à dessiner. « Non, c'est enthousiasmant car le Tour doit parler à tout le monde. C'est le seul événement sportif qui s'adresse aussi aux gens qui ne s'intéresse pas au sport. » Le Danois Jonas Vingegaard avait remporté la Grande Boucle l'été dernier après deux ans de domination de Tadej Pogacar , 2eme en 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.