Tour de France : L'édition 2015 donne encore des regrets à Nairo Quintana

Tour de France : L'édition 2015 donne encore des regrets à Nairo Quintana©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 28 avril 2020 à 14h50

Passé près de gagner le Tour de France 2015 face à Chris Froome, Nairo Quintana a assuré à la télévision colombienne avoir des regrets en raison d'un coéquipier qui, à ses yeux, n'a pas fait le travail qui lui était demandé.

Nairo Quintana l'assure, il n'oubliera jamais la journée du 25 juillet 2015. Pointant à plus de deux minutes de Chris Froome, alors porteur du maillot jaune de leader du Tour de France à la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées, le Colombien a lancé une offensive de grande ampleur sur les pentes de l'Alpe d'Huez, juge de paix de la Grande Boucle, dans le but de changer le cours de l'histoire. Une journée que celui qui porte désormais les couleurs de la formation Arkéa-Samsic n'oubliera pas car tout n'a pas pu se passer comme prévu. « Dans cette étape de l'Alpe d'Huez, nous avions une stratégie. J'ai eu des coéquipiers qui ont bien travaillé et d'autres qui ne l'ont pas fait, a récemment déclaré Nairo Quintana dans un entretien accordé à la chaîne colombienne ESPN. Ce jour-là, il y a eu un moment, et le principal intéressé le sait, où il est devenu impossible de gagner le Tour de France en grande partie à cause de ce coureur. » En fin de compte, après avoir repris 1'20'' à Chris Froome, le Colombien a échoué à 1'12'' du Britannique et terminé deuxième du classement général.

Quintana : « Froome était plus fort que moi »

Une journée qui donne des regrets à Nairo Quintana car il n'a jamais pu être aussi près de remporter le Tour de France. « Pour moi, cela restera un mauvais jour car une opportunité en or m'est passée sous le nez. J'ai donné tout ce que j'avais, assure celui qui a remporté le Giro 2014 et la Vuelta 2016. L'équipe a fait un travail exceptionnel et notamment Winner Anacona qui m'a aidé durant un bon moment dans la montée finale. » Alors qu'Eusebio Unzué, directeur de l'équipe Movistar, a assuré que Chris Froome a été protégé par son équipe et n'a jamais eu à faire face à Nairo Quintana seul, le Colombien est convaincu que le Britannique lui était supérieur. « Nous savons qu'il avait une équipe très solide et qu'ils ont su le sauver à de nombreuses reprises. Mais il est aussi vrai qu'il était plus fort que moi, ajoute le Colombien non sans une pique à son ancienne équipe. La chance qu'il a eu, c'est d'être dans cette équipe qui l'a amené là où il est. En ce qui me concerne, je me suis battu aussi fort que j'ai pu et je vais continuer à me battre. » Si ses débuts avec Arkéa-Samsic ont été brillants, avec des victoires sur le Tour des Alpes-Maritimes et du Var mais également sur le Tour de la Provence, l'ambition sur le Tour de France pourrait être différente malgré le soutien de Warren Barguil.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.