Tour de France - Ineos : Geraint Thomas mise sur la méritocratie

Tour de France - Ineos : Geraint Thomas mise sur la méritocratie©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 25 juin 2020 à 12h33

Alors que Geraint Thomas, Egan Bernal et Chris Froome (s'il n'est pas parti d'ici là) devraient être les leaders d'Ineos sur le Tour de France, le Gallois estime que la méritocratie devra primer dans l'équipe.

Dans deux mois et quatre jours débutera le Tour de France. Un Tour très attendu qui devrait voir s'affronter deux trios de luxe : Primoz Roglic, Tom Dumoulin et Steven Kruijswijk du côté de Jumbo-Visma, et Egan Bernal, Geraint Thomas et Chris Froome (à moins qu'il soit parti d'ici là) du côté d'Ineos. Si Roglic et Dumoulin devraient être les leaders de la formation néerlandaise (c'est ce qui avait été défini en décembre, mais aucun des trois coureurs n'a disputé de compétition depuis), l'équipe britannique ne souhaite pas désigner de leader, et pour Geraint Thomas, qui s'est exprimé auprès de la BBC, c'est la méritocratie qui devra primer.

Thomas : "Tout le monde aura sa chance dans l'équipe"

"Pour moi, c'est toujours la même chose. Il faut essayer d'être dans la meilleure forme possible et, si un des gars est meilleur que moi, c'est le job, et je devrai me mettre à son service, et vice-versa. Depuis quelques mois ça bouillonne : les contrats, qui va où, la dynamique et les trucs d'équipe... J'espère que quand nous recommencerons à courir, on pourra oublier tout le reste. Je pense que tout le monde aura sa chance dans l'équipe, et ce n'est pas parce que quelqu'un aura un mauvais jour que le Tour de France sera soudainement fini pour lui. On l'a déjà fait plein de fois sur le Tour. Ça a commencé en 2012 avec Brad (Wiggins) et Froomey (Chris Froome). Ce n'est peut-être pas le meilleur exemple car ça aurait pu être mieux géré, mais après, on a été capables d'être professionnels et je suis confiant dans le fait que ça puisse continuer », espère le vainqueur du Tour de France 2018. Avec sept victoires sur les huit derniers Tours de France (l'édition 2014 ayant été remportée par Vincenzo Nibali, de l'équipe Astana), l'équipe Ineos (ex-Sky) sait en effet comment gérer ce genre de situation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.