Tour de France : Hinault s'en prend aux coureurs français

Tour de France : Hinault s'en prend aux coureurs français©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 14 juin 2022 à 13h04

Pour Bernard Hinault, dernier Français à voir gagné le Tour, aucun de ses compatriotes ne pourra remporter la Grande Boucle cette année. "J'espère que je verrai ça avant ma mort", déclare le Breton.



Dernier vainqueur français de la Grande Boucle, Bernard Hinault, quintuple lauréat de la mythique épreuve (1978, 1979, 1981, 1982 et 1985), risque d'attendre encore (très ?) longtemps son successeur. C'est en tout cas l'avis du « Blaireau », pas tendre avec les coureurs tricolores dans un entretien accordé au Télégramme. "Je pense qu'on n'a pas LE coureur avec les capacités pour gagner le Tour de France, il faut être honnête. Quand on voit ce que l'on a en face, les Pogacar, Bernal, s'il revient dans de bonnes conditions, Carapaz, Roglic, même s'il est un peu vieux... On n'a pas le coureur qui est capable de faire à la fois la montagne et le contre-la-montre. Je ne vois pas comment il pourrait y avoir un vainqueur français en 2022", assène-t-il ainsi.

Le Breton ne le nie pas : "On a de très bons coureurs". "Mais si moi je suis directeur sportif, je n'essaye pas de jouer la victoire sur le Tour, je joue les étapes, le maillot vert... mais pas le maillot jaune, je ne vois pas comment on peut faire", avoue encore Hinault (67 ans), qui "espère" voir un Français gagner le Tour "avant (sa) mort." "Mais peut-être que ce coureur n'est pas né. Pourtant, on a de bons jeunes, comme le petit (Lenny) Martinez, mais est-ce qu'il faut rester en France ? Est-ce qu'il ne faut pas aller à l'étranger, où les méthodes sont plus dures ?"

"Alaphilippe, il lui manque ce petit truc en haute montagne"

Un choix de partir à l'étranger qu'a fait Julian Alaphilippe, bientôt de retour après sa chute lors de Liège-Bastogne-Liège. Mais ce n'est pas pour autant qu'Hinault voit le puncheur de la Quick-Step Alpha Vinyl, cinquième en 2019, remporter un jour la Grande Boucle : "Julian, il ne peut pas gagner le Tour, il faut être logique. On l'a vu dans l'étape de l'orage (celle de Tignes, ndlr). S'il n'y a pas l'orage, il l'a dit lui-même, il ne finit pas cinquième du Tour parce qu'il termine à 15 minutes ce jour-là. Il est capable de se battre, c'est un guerrier. C'est ça qui est dommage, mais il lui manque ce petit truc en haute montagne."

Et quid de Thibaut Pinot, troisième de l'édition 2013 ? "Thibaut est un très bon coureur, mais il n'est pas fait pour le Tour. Il y a un moment où il pète. On l'a vu plusieurs fois. C'est un coureur pour aller chercher des étapes ou des classiques. Il a cette capacité. C'est un puncheur, mais dès que c'est un peu plus long il est en difficulté", tranche Hinault, pour qui seul Romain Bardet, deuxième en 2016, aurait pu être sacré après la chute de Chris Froome. Mais il aurait fallu pour cela que l'Anglais "ne remonte pas sur son vélo." Avec des si...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.