Tour de France (E3) : Champagne pour Alaphilippe !

Tour de France (E3) : Champagne pour Alaphilippe !©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 08 juillet 2019 à 17h04

Grand favori de la 3eme étape du Tour de France entre Binche et Epernay, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) s'est imposé dans la Marne et endosse par la même occasion le maillot jaune, Mike Teunissen s'étant écroulé dans les derniers kilomètres. Quel panache du coureur français !



Il était l'immense favori, il a magnifiquement répondu présent ! Julian Alaphilippe écrit course après course une nouvelle page de son histoire, et au vu de son émotion, nul doute que cette journée du 8 juillet 2019 aura une belle place dans sa mémoire à la fin de sa carrière. Dès la présentation du parcours du Tour de France en octobre dernier, le coureur français avait coché (en jaune, bien sûr) cette troisième étape au relief accidenté qui pouvait lui permettre d'enfiler le maillot jaune s'il ne faisait pas d'erreur dans la première étape et si son équipe Deceuninck-Quick Step réussissait un bon contre-la-montre dans les rues de Bruxelles. Mission accomplie ! Le natif de St-Amand-Montrond a remporté sa troisième étape sur la Grande Boucle (après les deux de l'an passé) ce lundi et a pris la tête du classement général. Un Français en jaune sur le Tour ? Cela ne s'était plus vu depuis Tony Gallopin le 14 juillet 2014, une éternité !

Le joli numéro de Wellens 

Comme on pouvait s'y attendre, avec un début d'étape plat et fait de longues lignes droites vent dans le dos, l'équipe Jumbo-Visma du maillot jaune Mike Teunissen a laissé partir une échappée au bout d'une dizaines de kilomètres. Tim Wellens (Lotto Soudal), Stephane Rossetto (Cofidis), Yoann Offredo (Wanty-Gobert), Anthony Delaplace (Arkea-Samsic) et Paul Ourselin (Total Direct Energie), soit notamment quatre Français venus d'équipes invitées par les organisateurs, ont donc pris la fuite, la formation néerlandaise, menée par le grand rouleur Tony Martin leur laissant jusqu'à 6'15 d'avance. Deceuninck-Quick Step est venue l'aider, en prévision d'une attaque de Julian Alaphilippe, et à 49 kilomètres de l'arrivée, alors que le terrain commençait à devenir accidenté, Tim Wellens, le plus expérience du groupe d'échappés, est parti seul. Ses quatre compagnons ont été repris, et le Belge est passé en tête des côtes de Nanteuil-la-Forêt, Hautvillers, Champillon et Mutigny.

Alaphilippe tout seul pendant 16 kilomètres

Cette même côte de Mutigny où Alaphilippe a choisi de placer son attaque décisive pour aller chercher cinq secondes de bonification. Le n°1 mondial a déposé Wellens (victime d'un problème mécanique) juste après le sommet, et s'est lancé seul vers Epernay, alors qu'il restait 16 kilomètres à parcourir. Le Français a pris une belle avance, et le maillot jaune est rapidement devenu un objectif, puisque Mike Teunissen avait craqué dans la dernière côte. Arrivé finalement avec 26 secondes d'avance sur un groupe composé notamment de Michael Matthews, Greg Van Avermaet, Peter Sagan, Thibaut Pinot et Egan Bernal, Julian Alaphilippe s'offre donc la onzième victoire de sa saison et le premier maillot jaune de sa carrière. Et au vu de sa forme actuelle et du profil des prochaines étapes, il peut encore le garder quelques jours. Pour le plus grand bonheur du public français !

CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2019
3eme étape - Binche - Epernay (215 km) - Lundi 7 juillet 2019
1- Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) en 4h40'29
2- Michael Matthews (AUS/Sunweb) à 26"
3- Jasper Stuyven (BEL/Trek-Segafredo) à 26"
4- Greg van Avermaet (BEL/CCC) à 26"
5- Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe) à 26"
6- Matteo Trentin (ITA/Mitchelton-Scott) à 26"
7- Sonny Colbrelli (ITA/Bahrein-Merida) à 26"
8- Xandro Meurisse (BEL/Wanty-Gobert) à 26"
9- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) à 26"
10- Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) à 26"
...

Classement général après 3 étapes (sur 21)
1- Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) en 9h32'19
2- Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma) à 20"
3- Steven Kruijswijk (PBS/Jumbo-Visma) à 25"
4- George Bennett (NZL/Jumbo-Visma) à 25"
5- Michael Matthews (AUS/Sunweb) à 40"
6- Egan Bernal (COL/Ineos) à 40"
7- Geraint Thomas (GBR/Ineos) à 45"
8- Enric Mas (ESP/Deceuninck-Quick Step) à 46"
9- Greg van Avermaet (BEL/CCC) à 51"
10- Wilco Kelderman (PBS/Sunweb) à 51"
...

>>> Tous les classements

La vie des maillots

Maillot jaune : Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step)

Cinq ans après le dernier Français Tony Gallopin (la plus longue disette de l'histoire !), Julian Alaphilippe enfile le maillot jaune pour la première fois de sa carrière ! Grand favori de l'étape, il a magnifiquement tenu son rang, en attaquant à seize kilomètres de l'arrivée, alors que le porteur du maillot jaune, Mike Teunissen était en perdition dans les vignes champenoises. Il a d'ailleurs terminé à 4'54 du vainqueur du jour.

Maillot vert : Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe)

Deuxième du classement du maillot vert derrière Mike Teunissen, mais porteur du maillot dimanche et lundi (puisque le Néerlandais portait le maillot jaune), le Slovaque récupère "pour de vrai" sa tunique verte, qu'il espère emmener sur les Champs-Elysées pour la septième fois, ce qui serait un record. L'ancien triple champion du monde a pris 9 points lors du sprint intermédiaires et 17 à l'arrivée (0 pour Teunissen).

Maillot à pois : Tim Wellens (BEL/Lotto-Soudal)

Le maillot à pois reste du côté de la Belgique, puisque Tim Wellens succède à Greg van Avermaet. Le coureur de l'équipe Lotto-Soudal était membre de l'échappée du jour et est passé en tête des quatre côtes au programme de la journée. Il compte désormais quatre points d'avance sur un autre compatriote, Xandro Meurisse.

Maillot blanc : Wout Van Aert (BEL/Jumbo-Visma)

Il rêvait du maillot jaune, mais pour vingt secondes, c'est Julian Alaphilippe qui l'a endossé. Wout Van Aert, neuvième de l'étape, doit donc se "contenter" de garder le maillot blanc, grâce à ses belles performances des deux premières étapes. Il compte vingt secondes d'avance sur Egan Bernal, l'un des favoris... pour le maillot jaune.

Combatif du jour : Tim Wellens (BEL/Lotto-Soudal)

Sans surprise, le Belge de l'équipe Lotto-Soudal Tim Wellens, membre de l'échappée du jour (à cinq coureurs) puis parti en solitaire pendant près de 35 kilomètres pour aller chercher les points du maillot de meilleur grimpeur, a reçu le prix de la combativité.

Le programme du lendemain
4eme étape - Reims - Nancy (213,5km) - Mardi 9 juillet 2019

Vos réactions doivent respecter nos CGU.