Tour de France (E16) : Ewan remet ça !

Tour de France (E16) : Ewan remet ça !©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 23 juillet 2019 à 17h40

Déjà vainqueur à Toulouse la semaine dernière, le sprinteur australien a remporté sa deuxième étape sur le Tour de France ce mardi à Nîmes. Le coureur de Lotto-Soudal a devancé Elia Viviani et Dylan Groenewegen lors de cette 16eme étape qui a vu Jakob Fuglsang, neuvième du classement général, abandonner à cause d'une chute. Julian Alaphilippe reste en jaune.

Il y a un an, Caleb Ewan était contraint de regarder le Tour de France à la télévision, non retenu par son équipe Mitchelton-Scott qui souhaitait tout miser sur Adam Yates. Le sprinteur australien avait alors décidé de quitter son équipe de toujours pour rejoindre Lotto-Soudal, qui lui offrait le rôle de leader sur la Grande Boucle. Et bien lui en a pris, car le coureur de 25 ans s'est offert ce mardi sa deuxième étape sur le Tour ! Déjà vainqueur à Toulouse mercredi dernier (également au lendemain d'une journée de repos), Ewan a remis ça dans les rues de Nîmes, ville autour de laquelle était tracée la 16eme étape. Même si la dernière ligne droite mesurait trois kilomètres, le sprint s'est finalement révélé assez court, et Caleb Ewan, qui est passé près de la chute après un contact avec Maximilian Richeze, le poisson-pilote d'Elia Viviani, a réussi à se faufiler pour aller remporter cette étape, sa sixième sur un Grand Tour (une sur la Vuelta, trois sur le Giro). Le petit Australien a devancé d'un cheveu Elia Viviani et Dylan Groenewegen, qui vont désormais devoir attendre les Champs-Elysées pour espérer renouer avec la victoire.

Fuglsang et Thomas ont chuté !

L'autre fait marquant de cette étape qui s'est déroulée sous une température oscillant entre 35°c et 40°c sur les routes du Gard, c'est l'abandon de Jakob Fulgsang, le neuvième du classement général (à 5'27 de Julian Alaphilippe). Victime d'une chute à 27 kilomètres de l'arrivée, le Danois de l'équipe Astana, sonné, a été contraint de jeter l'éponge. Du coup, Richie Porte débarque dans le Top 10. Un autre cador est allé au sol ce mardi, en la personne de Geraint Thomas, au 46eme kilomètre. Le tenant du titre, touché au coude gauche, a pu repartir sans encombre. Pour le reste, cette étape a vécu un scénario classique sur un parcours quasi-plat, avec une longue échappée rattrapée à quelques mètres de l'arrivée. Ce mardi, ce sont Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale), Stéphane Rossetto (Cofidis), Łukasz Wiśniowski (CCC), Paul Ourselin (Total Direct Energie) et Lars Bak (Dimension Data) qui ont été les fuyards du jour. Mais le peloton, emmené par les équipes UAE Emirates, Jumbo-Visma et Lotto-Soudal (puis Deceuninck-Quick Step en fin d'étape), ne leur a jamais laissé plus de deux minutes d'avance et ils ont finalement été repris à deux kilomètres de la fin, aucun des membres du club des cinq ne cherchant à partir en solitaire. Mercredi, les choses devraient se corser un peu, avec une étape de 200 kilomètres entre le Pont du Gard et Gap, et une côte de troisième catégorie située à neuf kilomètres de l'arrivée. Mais ce n'est évidemment rien à côté de ce qui attend le peloton, le maillot jaune Julian Alaphilippe (qui a vécu une journée tranquille) en tête, les trois jours suivants...

Revivez l'étape en cliquant ici

CYCLISME / TOUR DE FRANCE 2019
16eme étape - Nîmes - Nîmes (177 km) - Mardi 23 juillet 2019
1- Caleb Ewan (AUS/Lotto-Soudal) en 3h'57'08
2- Elia Viviani (ITA/Deceuninck-Quick Step) mt
3- Dylan Groenewegen (PBS/Jumbo-Visma) mt
4- Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe) mt
5- Niccolo Bonifazio (ITA/Total Direct Energie) mt
6- Michael Matthews (AUS/Sunweb) mt
7- Matteo Trentin (ITA/Mitchelton-Scott) mt
8- Jasper Stuyven (BEL/Trek-Segafredo) mt
9- Alexander Kristoff (NOR/UAE Emirates) mt
10- Andrea Pasqualon (ITA/Wanty Gobert) mt
...
18- Warren Barguil (FRA/Arkea-Samsic) mt
...

Classement général après 16 étapes (sur 21)
1- Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step) en 64h57'32
2- Geraint Thomas (GBR/Ineos) à 1'35
3- Steven Kruijswijk (PBS/Jumbo-Visma) à 1'47
4- Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) à 1'50
5- Egan Bernal (COL/Ineos) à 2'02
6- Emanuel Buchmann (ALL/Bora-Hansgrohe) à 2'14
7- Mikel Landa (ESP/Movistar) à 4'54
8- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 5'
9- Rigoberto Uran (COL/EF Education First) à 5'33
10- Richie Porte (AUS/Trek-Segafredo) à 6'30
...

La vie des maillots

Maillot jaune : Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quick Step)

Ce Tour de France 2019 a déjà démontré que tout pouvait se passer, même lors des étapes plates, et cette 16eme étape en a encore été la preuve avec la chute de Geraint Thomas et l'abandon de Jakob Fulgsang. Heureusement, Julian Alaphilippe n'a pas connu ce genre de mésaventure et a vécu une journée très tranquille. Le Français compte toujours 1'35 d'avance sur Geraint Thomas, et pour une fois, l'équipe Deceuninck-Quick Step n'a pas trop travaillé en vue du sprint pour Elia Viviani. L'objectif de la formation belge, c'est la défense du maillot jaune et rien d'autre, désormais !

Maillot vert : Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe)

Le Slovaque a pris 7 points lors du sprint intermédiaire de Vallérargues et 18 en terminant quatrième de l'étape. Pas vraiment bien placé pour espérer décrocher la victoire d'étape, Sagan se "contente" d'accumuler les points pour le maillot vert, qui lui semble promis à Paris. Il a certes vu son avance diminuer au classement (93pts d'avance sur Colbrelli dimanche, 85 sur Viviani mardi), mais elle est encore très confortable. Sauf accident, il sera en vert sur les Champs pour la septième fois (un record).

Maillot à pois : Tim Wellens (BEL/Lotto-Soudal)

Un seul point était distribué ce mardi, au sommet de la Côte de Saint-Jean-du-Pin, et c'est Lars Bak (Dimension Data), membre de l'échappée, qui l'a décroché. Tim Wellens n'a donc pas été inquiété et a pu récupérer au coeur du peloton, avant d'attaquer les derniers jours de course où il va devoir lutter pour conserver son maillot. Thibaut Pinot ne pointe en effet qu'à 14 points... Mercredi, seulement trois points seront attribués, Wellens peut être serein.

Maillot blanc : Egan Bernal (COL/Ineos)

Si son leader Geraint Thomas a été victime d'une chute en début d'étape, tout s'est bien passé en revanche pour Egan Bernal, qui n'a pas été inquiété lors de cette étape. Mieux encore, il a repris 1'02 au Français Damien Gaudu, deuxième du classement du meilleur jeune mais retardé ce mardi en fin d'étape. Le maillot blanc est solidement accroché aux épaules du Colombien, mais il souhaiterait assurément ajouter un peu de jaune d'ici dimanche...

Combatif du jour : Alexis Gougerard (FRA/AG2R-La Mondiale)

Membre de l'échappée du jour qui a été aux avant-postes pendant plus de 170 kilomètres, le Normand de 26 ans a été récompensé en recevant le prix de la combativité. Malheureusement pour lui, il n'a pas pu jouer la victoire, l'échappée ayant été reprise à deux kilomètres de l'arrivée.

Le programme du lendemain
17eme étape - Pont du Gard - Gap, 200 kilomètres

Vos réactions doivent respecter nos CGU.