Tour de France : Bernal, Quintana ou Uran absents à cause de leur gouvernement ?

Tour de France : Bernal, Quintana ou Uran absents à cause de leur gouvernement ?©Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 21 mai 2020 à 20h50

En raison de la décision du gouvernement de Colombie, Egan Bernal, Nairo Quintana ou encore Rigoberto Uran pourraient être bloqués dans leur pays et manquer le Tour de France.

Et si Egan Bernal n'était pas en mesure de défendre son titre sur le prochain Tour de France ? Rentré en Colombie quand la saison cycliste internationale a été mise entre parenthèses à l'issue de Paris-Nice, le coureur de la formation Ineos pourrait ne pas pouvoir quitter sa terre natale avant la fin du mois d'août. En effet, alors que la Grande Boucle doit s'élancer de Nice le 29 août prochain, la Colombie a décidé d'interdire tout vol international jusqu'au 31 août, en suivant l'exemple de nombreux autres pays sud-américains, pour éviter une propagation du Covid-19. « Nous ne nous attendons pas à relancer le transport aérien international et à rouvrir les frontières avant le 31 août, a déclaré à une radio colombienne la ministre des transports Angela Maria Orozco. Les restrictions de voyage vont de pair avec l'urgence sanitaire en vigueur jusqu'à cette date. » Une situation qui touche également deux autres têtes d'affiche du peloton professionnel que sont Nairo Quintana et Rigoberto Uran.

Les coureurs colombiens espèrent trouver une solution

Si cette mesure devait être appliquée de manière stricte, les coureurs colombiens ne seraient pas en mesure de revenir en Europe à temps pour la relance de la saison, le 1er août avec les Strade Bianche. Toutefois, l'agent de nombreux coureurs colombien Giuseppe Acquadro se montre optimiste à l'idée d'obtenir des autorités colombiennes une autorisation exceptionnelle permettant à ses clients de quitter la Colombie. « Espérons qu'ils vont obtenir une permission de voyage spéciale. Je pense qu'ils l'obtiendront. Ce sont des sportifs et courir en Europe fait partie de leur travail, donc c'est important pour eux, a déclaré au site Cyclingnews l'influent agent italien qui compte sur la relation entre le président colombien et Rigoberto Uran pour régler ce problème. Le gouvernement colombien est conscient qu'Egan Bernal, Nairo Quintana, Rigoberto Uran et les autres coureurs participant au Tour de France et aux autres épreuves en Europe est bon pour le moral du pays durant cette crise donc je suis convaincu qu'ils vont leur accorder cette autorisation. » Toutefois, si ces efforts s'avèrent vains, le cyclisme colombien perdrait de belles occasions de briller.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.