Tour de France : Bernal ne se sacrifiera pas pour Froome et Thomas

Tour de France : Bernal ne se sacrifiera pas pour Froome et Thomas©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 09 mai 2020 à 15h17

Alors que l'équipe Ineos alignera Christopher Froome, Geraint Thomas et Egan Bernal sur le prochain Tour de France, le Colombien, tenant du titre, a fait savoir qu'il ne comptait pas se sacrifier pour les deux Britanniques.

Si aligner trois leaders n'a jamais réussi à l'équipe Movistar (Quintana, Landa et Valverde sur le Tour de France 2019, par exemple), l'équipe Ineos va tenter de briller avec son trio de luxe sur le prochain Tour de France, dont le départ sera donné le 29 août prochain (sous réserve que la situation sanitaire se soit grandement améliorée). Christopher Froome, Geraint Thomas et Egan Bernal, vainqueurs des Tours 2013, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019, seront au départ de Nice, sauf blessure de dernière minute, et le directeur sportif qui va remplacer Nicolas Portal (décédé le 3 mars dernier à 40 ans d'une crise cardiaque) au sein de l'équipe Ineos va devoir gérer les égos. Ce jeudi, lors d'une interview à Eurosport Espagne en compagnie d'Alberto Contador, Egan Bernal a déjà fait savoir qu'il ne se sacrifierait pas pour ses deux coéquipiers.

"Je ne pense pas que je me sacrifierais, et personne d'autre ne le ferait non plus"

« Je comprends clairement la situation de l'équipe. Pour eux, disons que ce serait intéressant de gagner un cinquième Tour de France avec Chris, ou un deuxième avec Geraint Thomas. Ce sont deux coureurs britanniques, c'est une équipe britannique, et c'est quelque chose d'important pour eux. Je comprends aussi la position de Geraint Thomas, qui veut gagner son deuxième Tour. Il a terminé premier et deuxième des deux derniers Tours, donc c'est un coureur sur lequel on peut compter. Je comprends aussi Chris Froome, qui veut gagner son cinquième tour. Etant donné tout ce qui lui est arrivé, ce serait la meilleure façon de revenir, pour lui. Mais je prends aussi ma position en compte. Je suis jeune, j'ai déjà gagné un Tour de France et je ne vais pas laisser passer l'opportunité d'en gagner un deuxième, c'est sûr. Si je devais me sacrifier, en étant à 100%... Je ne pense pas que je ferais ça, et personne d'autre ne le ferait non plus, d'ailleurs. Après les premières étapes, on verra où est Froome, où je suis, où est Thomas, et petit à petit, on y verra plus clair. Même en tant que tenant du titre, je ne peux pas aller voir l'équipe et dire « je suis l'unique leader », car je comprends qu'il y a Froome et Thomas, et je comprends la position de l'équipe. Pour le moment, il faut garder la tête froide, se concentrer sur l'entraînement, essayer de faire les choses du mieux possible et aller faire le Tour, ensuite les choses se mettront en place ». Voilà qui promet un Tour de France spectaculaire !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.