Tour de France 2021 : Les diverses fuites permettent de dessiner le parcours

Tour de France 2021 : Les diverses fuites permettent de dessiner le parcours©Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 29 octobre 2020 à 21h10

Avant sa présentation prévue ce dimanche, l'ensemble des fuites dans la presse régionale permet d'avoir une idée assez précise du parcours de l'édition 2021 du Tour de France.

Chaque année, dans le courant du mois d'octobre, le rituel est immuable. Le monde du cyclisme est tourné vers le Palais des Congrès de Paris pour la traditionnelle présentation du parcours du Tour de France. Crise sanitaire oblige, les organisateurs de la Grande Boucle ont été contraints de bouleverser leur dispositif avec une présentation qui sera finalement effectuée ce dimanche à la télévision. Mais, s'il y a bien quelque chose qui n'a pas changé, c'est l'amoncellement de fuites qui, correctement recoupées, permettent de dessiner les grandes lignes du parcours. S'il est certain que les coureurs s'élanceront de Brest le 26 juin, avec quatre jours en terre bretonne, pour une arrivée sur les Champs-Elysées le 18 juillet, les détails ne seront pas totalement révélés avant ce dimanche. Alors que le Grand Départ à Copenhague devait prendre la forme d'un contre-la-montre, c'est une étape en ligne vers Landerneau, berceau d'un des principaux partenaires du Tour de France, qui devrait lancer les hostilités avec un parcours côtier à même de provoquer des bordures avant un final en côte. La deuxième étape, au départ de Perros-Guirec, devrait se conclure sur les pentes de Mûr-de-Bretagne avant toute une journée dans le Morbihan, avec Lorient et Pontivy pour accueillir le départ et l'arrivée, puis une dernière étape bretonne sur les routes d'Ille-et-Vilaine entre Fougères et Redon. Un programme qui permettrait aux quatre départements bretons d'accueillir le Tour de France mais qui ferait l'impasse sur Rennes, dont la municipalité n'a pas caché son hostilité à la Grande Boucle. Une fois cette parenthèse bretonne terminée, les candidats au maillot jaune auront une première occasion de s'expliquer via un contre-la-montre.

Tignes et le Mont Ventoux de retour ?

Alors que le Tour de France 2020 n'a comporté qu'une seule étape de ce type, l'effort solitaire va connaître un retour en grâce en 2021. Intégralement disputée en Mayenne, comme s'en est félicité Olivier Richefou, président du Conseil Départemental via les réseaux sociaux, cette étape importante devrait relier Changé à Laval avec une distance qui pourrait se rapprocher des 50 kilomètres. Le centre de la France sera à l'honneur pendant plusieurs jours avec des étapes à Châteauroux au départ de Tours mais également au départ Vierzon, qui pourrait accueillir la Grande Boucle pour la première fois de son histoire. Les Alpes, grand morceau de l'édition 2020, seront réduits à la portion congrue en 2021 avec des arrivées au Grand-Bornand et à Tignes, qui accueillerait la première journée de repos après avoir été privée d'une arrivée d'étape par la grêle en 2019. Mais la montagne reviendrait très vite puisque, après une arrivée à Valence, c'est le Mont Ventoux qui ferait un retour remarqué sur le parcours du Tour de France pour la première fois depuis 2016, étape marquée par le vent qui avait contraint les organisateurs à abaisser la ligne d'arrivée au Châlet Reynard. Toutefois, une arrivée au sommet du « Géant de Provence », n'est pas acquise. Malaucène pourrait accueillir la ligne d'arrivée au pied de la descente après une ascension traditionnelle par Bédoin. Déjà mise en avant en 2019, Nîmes devrait accueillir le peloton pendant deux jours avec une arrivée d'étape puis un départ pour rallier Carcassonne. Au sortir de la Cité de Carcassonne, le peloton prendra la direction des Pyrénées, qui seront au cœur de la dernière semaine de course.

Les Pyrénées et Andorre à l'honneur en dernière semaine ?

Avant une arrivée d'étape à Quillan, les coureurs devraient emprunter les pentes du Port de Pailhères puis quitter le temps de trois jours les routes de l'Hexagone. En effet, le Tour de France 2021 devrait faire un crochet par Andorre. D'abord via une étape au départ de Céret et qui pourrait se conclure au sommet du Port d'Envalira puis par une journée de repos avant un départ d'étape pour rejoindre Saint-Gaudens. Mais le juge de paix du dernier grand massif montagneux serait prévu pour le 14 juillet avec une étape entre Muret et Saint-Lary-Soulan... ou plus précisément le sommet du Col de Portet. Une étape qui proposerait le Port de Balès, le Col de Peyresourde, la montée de Val Louron-Azet avant cette montée finale que le Tour de France a découvert en 2018. Pour la dernière étape pyrénéenne, deux pistes sont plausibles. La première verrait le peloton rallier Tarbes à Irraty avec une arrivée au sommet du Col de Bagargi alors que la deuxième serait plus classique avec un départ de Pau et une arrivée à Luz-Ardiden, étape qui pourrait permettre un passage par le Col du Tourmalet, auquel la Vuelta a récemment été contrainte de renoncer. Après une étape de transition, qui devrait permettre aux coureurs de récupérer des efforts consentis et de rallier la région bordelaise, le Tour de France va renouer avec une vieille tradition : le contre-la-montre pour spécialistes à la veille de l'arrivée. Alors que les organisateurs espéraient passer par Bordeaux, le récent changement de municipalité a semble-t-il changé la donne. En conséquence, Libourne et Saint-Emilion devraient accueillir cette dernière explication qui permettra de mettre en avant les vignobles bordelais. Dès lors, le peloton remontera vers la région parisienne et le département des Yvelines pour la dernière étape en direction des Champs-Elysées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.