Tour de France 2019 : Un coureur termine à pied

Tour de France 2019 : Un coureur termine à pied©Media365
A lire aussi

Joseph RUIZ, publié le jeudi 11 juillet 2019 à 23h11

Andre Greipel (Arkéa-Samsic) a terminé l'étape de la Planche des Belles Filles à pied. Les pourcentages de l'ascension ont eu raison de lui.

Markstein à 7% de moyenne, Grand Ballon à 7%, Col de Hunsdruck à 7%, Ballon d'Alsace à 6%, Col des Croix à 3,3%, Col des Chevrères à 10%. L'horizon des coureurs du Tour de France 2019 ce jeudi était une bonne raison de baisser les yeux vers la roue avant pour éviter de se faire mal au cœur. Alors quand le mur corsé de la Planche des Belles Filles dans le satané dernier kilomètre à 24% a tapé dans les grosses cuisses d'André Greipel, c'était trop. L'Allemand a posé pied à terre pour imiter Christopher Froome version Ventoux 2016.


Une ascension de dingo

Quand on est surnommé le "Gorille de Rostock", on n'est pas vraiment poli pour le maillot à pois. André Greipel est un pur sprinteur. Un grand sprinteur au palmarès débordant : 11 étapes du Tour, 7 du Tour d'Italie, 4 du Tour d'Espagne. Alors cette étape, il l'a terminée en marchant et s'en est amusé sur les réseaux sociaux, y voyant pour lui une possible reconversion dans le cyclo-cross. A l'issue de la saison, l'homme de 36 ans pourrait se retirer des courses professionnelles.


Une journée à l'avant pour Greipel

Les directeurs sportifs d'Arkéa-Samsic ont sûrement froncé les sourcils en début d'étape quand la radio a annoncé la présence d'André Greipel dans l'échappée du jour, imaginant sans doute une étonnante confusion avec Elie Gesbert ou Warren Barguil, des membres de l'équipe taillés pour ces profils. Les images des télévisions ont pourtant confirmé le fait inattendu. Face à ce programme complètement fou, André Grepel a préféré prendre de l'avance pour terminer dans les délais. Bien lui en a pris. S'il a rapidement été largué par ses compagnons d'échappée, il n'a même pas terminé dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.