Tour de France 2019 : Les réactions à l'issue de la 4eme étape

Tour de France 2019 : Les réactions à l'issue de la 4eme étape©Media365

Thibault Laurens, publié le mardi 09 juillet 2019 à 18h56

Retrouvez les réactions des coureurs ayant marqué la quatrième étape du Tour de France 2019, remportée par Elia Viviani (Deceuninck-Quickstep) dans les rues de Nancy.

Julian Alaphilippe (FRA/Deceuninck-Quickstep) - Maillot jaune

« C'est parfait, c'est un début de Tour incroyable. On a passé une belle journée, on savait qu'Elia (Viviani) était motivé pour le sprint. On a contrôlé depuis le départ. J'ai passé une des plus belles journées de ma carrière avec les encouragements du public, le maillot jaune sur mes épaules et la victoire d'Elia à la fin. (Sur le fait d'être maillot jaune) J'ai encore besoin d'un petit peu de temps pour réaliser. C'est incroyable, je n'ai pas beaucoup dormi cette nuit mais j'étais très content d'être au départ avec ce maillot. Ce matin, quand je suis descendu du bus et jusqu'à la ligne de départ, je n'avais jamais vécu ça. (Sur l'étape de demain) Demain on va encore défendre ce maillot. Ça sera encore plus difficile qu'aujourd'hui même si je connais un peu le final. Il y aura soit un gros sprint soit une échappée qui peut aller au bout. On va voir. Ça va vraiment faire mal mais si je peux garder le maillot jaune une journée de plus ça serait super. Je n'ai plus à attaquer maintenant. Maintenant, ça ne sera que du bonus. Mais je ne vais pas m'arrêter là. »

Peter Sagan (SLQ/Bora-Hansgrohe) - Maillot vert

« Elia (Viviani) avait un train très fort pour son sprint. J'avais des bonnes sensations. Mais la porte était un peu fermée. Quand j'ai réussi à revenir devant, Elia a été plus rapide que moi, tout simplement ! Nous n'avons fait que trois étapes pour l'instant. Chaque jour compte et il faut être constant. L'important, c'est de ne pas tomber. J'ai déjà fait deux Tours de France sans remporter la moindre étape. Je ne suis pas du tout préoccupé par la victoire pour l'instant. Comme je dis toujours, ce qui compte, c'est de bien terminer. J'espère bien entendu remporter une étape, mais ce n'est que le début alors on verra par la suite. »

Romain Bardet (FRA/AG2R La Mondiale) - 47eme du classement général

« C'était peut-être la journée la plus tranquille de ce début de Tour. Je pense qu'on en avait bien besoin. C'était explosif hier et il va y avoir deux grosses étapes à venir. C'était une transition aujourd'hui. Demain, il y aura peut-être une échappée qui pourra prétendre à la victoire d'étape. Le gros test pour le général sera La Planche des Belles Filles comme tout le monde le sait. Personnellement, ça va je suis content. J'ai hâte d'attaquer les massifs. »

Elia Viviani (ITA/ Deceuninck-Quickstep) - Vainqueur de l'étape

« Avec Julian (Alaphilippe), on s'est toujours bien entendu depuis le début. Notre équipe, c'est un groupe d'amis et c'est très important. Nous sommes tous pour un et un pour tous. C'est la devise de notre équipe. »

Yoann Offredo (FRA/Wanty-Gobert) - Membre de l'échappée du jour

« Cette échappée, elle n'était pas prévue pour moi aujourd'hui (rire) (...) Mais bon, c'était un peu voué à l'échec. Après tu ne sais jamais, il faut oser. J'ai du mal à comprendre le système de ne laisser que trois minutes à trois coureurs. Je ne sais pas, on a le vent de trois-quarts face, laissez un peu de suspense quoi... Après c'est le jeu. Je comprends aussi que les sprinteurs aient envie de s'imposer. »

Propos recueillis sur France TV

Vos réactions doivent respecter nos CGU.