Tour de France 2019 / Bardet : " J'avais tellement peur de me faire siffler "

Tour de France 2019 / Bardet : " J'avais tellement peur de me faire siffler "©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le lundi 22 juillet 2019 à 22h15

Dans un entretien accordé au Parisien ce lundi, le Français Romain Bardet est revenu sur son Tour de France 2019 raté. Le leader de la formation AG2R-La Mondiale est conscient des changements à effectuer s'il ne veut pas revivre la même mésaventure à l'avenir.

Son Tour de France 2019 est raté, et il en est bien conscient. Lors de cette seconde journée de repos, Le Parisien a recueilli les confidences d'un certain Romain Bardet. Venu pour la gagne sur la Grande Boucle, comme c'est le cas depuis cinq ans, le Français a connu une énorme défaillance dans le col du Soulor, qui l'a repoussée à près de trente minutes du Maillot Jaune, à savoir Julian Alaphilippe. Le soutien du public l'a beaucoup aidé sur ces dernières étapes : « J'ai eu tellement d'amour sur la route. J'avais tellement peur de me faire siffler. Entendre « On t'aime » m'a fait du bien et m'a aidé. » Si cette Grande Boucle n'est pas encore terminé, le Tricolore, désormais 19eme à 27'12'', le sait, il va devoir amorcer un profond changement en vue de la saison prochaine : « Il me reste une semaine à faire. Ensuite, j'aurai six mois pour refaire le monde et me poser les questions. Les regrets, je les ai déjà et les interrogations aussi. Pourquoi me suis-je autant planté dans ma préparation ? Pourquoi mes jambes ne répondent-elles pas ? »

« Le Tour de France 2020 ? C'est trop tôt »

S'il ne compte pas changer d'équipe, le leader de la formation AG2R-La Mondiale sait ce qu'il lui reste à faire : « Mon approche va changer. De février à octobre, j'empile toujours les mêmes charges de travail depuis des années. » Bardet pense également et surtout à la fin de cette édition et notamment à la dernière étape alpine qui aura lieu à la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées à Paris : « Je ne pense qu'à finir samedi à Val Thorens le réservoir vide en ayant tout donné. Ensuite, je passerai des examens médicaux car il n'est pas normal d'être aussi bas avec tout le travail accompli. » Quant à savoir si le Français sera sur le Tour de France l'année prochaine, le principal intéressé préfère botter en touche : « C'est trop tôt pour le dire. On prendra une décision ensemble avec ma direction et le sponsor. Chacun viendra avec ses idées même si je crois que je détiens une grosse part de la vérité. Il y a trop de déchet dans mon approche du Tour. J'ai été trop rationnel et ce n'est pas ça le cyclisme. Je dois sortir de ma zone de confort. Il y a une lassitude dans mon quotidien. Ça passera par un changement dans ma personnalité. Je dois faire éclore d'autres choses en moi. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.