Tests Covid-19 : Les compteurs seront remis à zéro

Tests Covid-19 : Les compteurs seront remis à zéro©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 10 septembre 2020 à 13h37

Les compteurs seront remis à zéro pour la deuxième vague de tests de dépistage du Covid-19, lundi prochain lors de la seconde journée de repos,

On efface et on oublie tout. L'AG2R-La Mondiale, Cofidis, Mitchelton-Scott et Ineos-Grenadiers conservent une épée de Damoclès au-dessus de la tête. En cas de nouveau cas positif au sein de l'une de ces quatre formations, l'équipe en question devra ainsi faire immédiatement ses valises et quitter le Tour de France sur le champ, coureurs compris. En revanche, la menace pèsera moins longtemps que prévu sur les deux formations françaises et ses homologues britannique et australienne. Les compteurs seront en effet remis à zéro pour la deuxième salve de tests de dépistage au Covid-19, lundi prochain lors de la seconde journée de repos, une semaine après la première vague, déjà lors de la journée de repos. Citant une source ministérielle, les agences de presse Reuters et l'AFP ont dévoilé l'information ce jeudi, en marge de la 12eme étape du Tour (Chauvigny-Sarrans), la plus longue de cette édition 2020. Lundi, les quatre équipes ayant vu l'un de leurs membres (du staff, pas des coureurs) testé positifs la semaine précédente seront donc traitées de nouveau comme les 18 autres formations. A savoir qu'il leur faudra de nouveau deux cas positifs pour être écarté de la course.
En attendant, les quatre équipes en question restent sous la menace...
Car le règlement, lui, ne change pas, et seule une équipe ayant deux cas positifs devra quitter la Grande Boucle. « Mais si avant ces tests une des quatre équipes ont un nouveau positif, ils seront exclus », a bien insisté par ailleurs la source ministérielle citée par l'AFP et Reuters. Lundi dernier, si aucun coureur ayant subi le test PCR (nasal) n'avait été détecté positif, il s'était en revanche avéré que quatre membres de staff des équipes précédemment citées (AG2R-La Mondiale, Cofidis, Mitchelton-Scott et Ineos-Grenadiers) étaient infectés. Mais pas uniquement, puisque le directeur de la course Christian Prudhomme avait lui aussi été testé positif. Comme le veut le protocole sanitaire, le patron du Tour a dû regagner immédiatement son domicile. Et c'est à distance que l'ancien journaliste de France Télévision pilotera la course jusqu'à lundi dans le meilleur des cas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.