Sagan : " Je ne pense pas que mon geste était dangereux "

Sagan : " Je ne pense pas que mon geste était dangereux "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 10 septembre 2020 à 15h50

Sanctionné d'un déclassement lors de la 11eme étape du Tour de France, Peter Sagan est revenu sur son accrochage avec Wout van Aert et assure ne pas avoir mis en danger le Belge.



Peter Sagan ne digère pas, mais accepte la sanction. Arrivé deuxième lors de la 11eme étape du Tour de France ce mercredi à Poitiers, derrière Caleb Ewan, l'ancien triple champion du monde a été lourdement sanctionné à la suite d'un coup d'épaule donné à Wout van Aert peu avant la ligne d'arrivée dans un sprint houleux. Déclassé, le coureur de la formation Bora-Hansgrohe a été relégué à la 85eme place de l'étape et, surtout, perdu les points inscrits à cette occasion, offrant ainsi à Sam Bennett un matelas très confortable de 68 longueurs dans la course au maillot vert. Interrogé avant le départ de la 12eme étape par France Télévisions, Peter Sagan a fait contre mauvaise fortune bon cœur. « Ce que je pense n'a aucune importance, on ne m'a pas demandé mon avis. Je dois l'accepter, assure le coureur de la formation Bora-Hansgrohe. Je ne pense pas que mon geste était dangereux, le seul qui s'est mis en danger c'était moi. »

Sagan : « Pas de soucis avec Wout van Aert »

En déséquilibre dans la phase finale du sprint, Peter Sagan est entré en contact avec Wout van Aert, finalement classé deuxième de l'étape derrière Caleb Ewan. Le Belge a eu un geste d'humeur qui n'est pas passé inaperçu mais le Slovaque n'en tient pas rigueur au coureur de la formation Jumbo-Visma. « Après un sprint comme ça, tout le monde peut réagir de manière excessive, il y a beaucoup d'émotions quand on arrive. J'ai déjà vécu cette expérience, assure Peter Sagan. Il n'y a pas de soucis avec Wout van Aert, il est jeune, mais peut-être qu'il doit apprendre à un peu mieux se tenir. » Le Belge pour sa part, n'a pas changé d'opinion ce jeudi avant de prendre le départ de la 12eme étape. « Ce que Peter Sagan a fait était dangereux et n'était pas permis, a confié Wout van Aert au micro de la RTBF. A mes yeux, il méritait d'être déclassé. » Sanctionné d'une amende de 185 euros pour son doigt d'honneur, le vainqueur de Milan-Sanremo cette année a admis sa faute. « J'ai été le premier à réagir et je ne l'ai pas comme il le fallait je pense, a-t-il assuré. J'aurais dû rester plus calme. » Un apaisement bienvenu après le sprint très houleux de ce mercredi à Poitiers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.