Pogacar : " Le but était de ne pas perdre de temps "

Pogacar : " Le but était de ne pas perdre de temps "©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le mercredi 30 juin 2021 à 18h28

Découvrez les réactions des coureurs au terme de la cinquième étape du Tour de France, un contre-la-montre remporté par Tadej Pogacar.


TADEJ POGACAR (SLO/UAE EMIRATES) - VAINQUEUR ET MAILLOT BLANC

« C'était une vraie bonne journée aujourd'hui, c'est un vrai gros chrono. Je n'ai fait aucune erreur, ça me fait très plaisir. J'ai eu également une météo parfaite avec une très bonne température de course. Certains ont eu de la pluie avec une route humide alors que moi c'était parfait. J'ai regardé ce qu'il se passait tout au long de ce contre-la-montre, j'avais travaillé le parcours. C'était un tracé spécial avec des montées et des descentes cachées mais je me sentais bien, j'avais de très bonnes jambes. Le but était de ne pas perdre de temps, là en l'occurrence j'en ai gagné, forcément le sentiment est très agréable. »

MATHIEU VAN DER POEL (PB/ALPECIN/FENIX) - MAILLOT JAUNE

« Je ne pensais vraiment pas que j'allais garder ce maillot à la fin de ce contre-la-montre. Je suis resté jusqu'à minuit pour travailler ma position pour cet exercice que je ne pratique presque jamais. C'était vraiment dur mais je suis très content d'avoir réussi cet après-midi. Ce matin, quand j'ai fait la reconnaissance du parcours, je l'ai vraiment bien aimé, il m'allait très bien. Je suis vraiment heureux. Avoir ce maillot ici en France avec un gros public français est très plaisant. C'est une vraiment belle journée. C'est énorme ce qu'a fait Tadej Pogacar, il aura peut-être mon maillot à Paris en troisième semaine...»

MARK CAVENDISH (GBR/DECEUNINCK - QUICK-STEP) - MAILLOT VERT

« Je suis toujours heureux, ça me rend toujours très fier d'être ici, en France. J'ai reçu un superbe accueil de la part des Français, ça me rend très émotif. Pour moi, c'était assez détendu comme journée, j'en attends plus de demain on va dire... Il faut essayer de garder des jambes pour le sprint à Châteauroux. »

JULIAN ALAPHILIPPE (FRA/DECEUNINCK - QUICK-STEP)

« Je ne suis pas forcément déçu car j'ai tout donné mais j'ai senti que les jambes n'étaient pas super bonnes donc j'ai eu du mal à me mettre dedans. Le parcours me plaisait beaucoup, il y avait du monde sur les côtés de la route, ça fait plaisir. Pendant mon chrono, j'ai entendu à la radio que j'étais derrière... Avec ce nouvel écart au général, peut-être qu'il va falloir changer les plans. »

Propos recueillis au micro de France Télévisions

Vos réactions doivent respecter nos CGU.