Pogacar : " Dès demain, je vais me remettre à l'attaque "

Pogacar : " Dès demain, je vais me remettre à l'attaque "©panoramic, Media365

Rédaction Media365, publié le mercredi 13 juillet 2022 à 17h45

Découvrez les réactions des acteurs majeurs de la 11eme étape du Tour de France.


Jonas Vingegaard (DAN/Jumbo-Visma) - Vainqueur de l'étape et maillot jaune

« Je veux d'abord remercier l'équipe, ils ont tous été formidables, surtout Primoz. Il a vraiment fait tout ce qui était en son pouvoir pour m'aider et il a montré à quel point il est généreux. C'est un grand coureur. C'est juste incroyable. Gagner une étape du Tour de France et revêtir le maillot jaune, j'en ai toujours rêvé. Tadej est un énorme coureur, il a gagné deux fois le Tour, c'est sûrement le meilleur coureur au monde. Lui prendre le maillot jaune, c'est impensable, et je sais qu'il fera tout ce qu'il pourra pour le reconquérir et moi je vais tout faire pour le défendre, ça va être une belle bataille. On avait pour plan, depuis de longues semaines, de mettre la pression sur ces deux étapes (mercredi et jeudi, ndlr). On les avait repérées. On n'avait personne dans l'échappée. Tous les coureurs ont été super-performants aujourd'hui. On aura besoin de toute l'équipe pour les deux prochaines semaines. »

Tadej Pogacar (SLO/UAE Team Emirates) - 3eme du général 

« Au début j'étais bien en jambes. Dans le Galibier, on m'a beaucoup attaqué, on m'a harcelé. Toute l'équipe Jumbo-Visma a été très forte, et dans le Col du Granon, tout d'un coup je ne me suis pas senti bien, j'ai vraiment eu un coup de moins bien. Ce n'était pas ma journée, mais je vais continuer à me battre. Je ne sais pas exactement d'où vient le problème, j'ai eu un coup de barre, peut-être une hypoglycémie. Ça m'est tombé dessus mais maintenant c'est moi qui vais contrer les attaques. Il y a un gros écart, mais ça va être un duel intéressant. J'ai perdu trois minutes aujourd'hui, mais je peux revenir. Ça va être sympa de suivre ce duel à la télévision. Dès demain, je vais me remettre à l'attaque.»

Romain Bardet (FRA/DSM) - 3eme de l'étape et 2eme du général

« C'était dur. Dès le Télégraphe, c'est parti à fond et ça ne s'est pas arrêté. Il a fallu un gérer les forces, mais les jambes répondaient bien donc c'était une très bonne journée. Le Granon était vraiment dur, mais on s'y attendait. On était déjà bien émoussé. Demain, ce sera encore plus dur. »

Source : France Télévisions

Vos réactions doivent respecter nos CGU.