Peut-on gagner le Tour "en étant propre" ?

Peut-on gagner le Tour "en étant propre" ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 06 juillet 2022 à 11h43

Ancien vainqueur du Tour de France, Andy Schleck, qui assure être resté "blanc comme neige", évoque pour L'Equipe les accusations de dopage dans le cyclisme.



C'était il y a douze ans. Déjà deuxième du Tour de France l'année précédente, Andy Schleck allait de nouveau terminer dauphin d'Alberto Contador, à 39 secondes, lors de cette Grande Boucle 2010. Sauf qu'en 2012, l'Espagnol se voyait déclassé pour violation des règles antidopage, alors que des traces de clenbutérol avaient été retrouvées dans ses urines lors d'un contrôle le 21 juillet 2010, à l'occasion d'une journée de repos. Un Tour que Schleck, finalement déclaré vainqueur, estime ne pas avoir "vraiment gagné. Je ne suis pas monté sur la plus haute marche du podium aux Champs-Élysées. Je n'ai pas porté le maillot jaune à Paris. Je n'ai pas signé mon contrat l'année suivante comme vainqueur du Tour et ça, financièrement, ça change...", se rappelle-t-il dans un entretien accordé à L'Equipe.

"Être cycliste pro, c'est forcément être suspect"

Le Luxembourgeois, qui a pris sa retraite en 2014, à seulement 29 ans, a aussi parlé du fléau du dopage dans le cyclisme, et pas uniquement le technologique récemment évoqué par Thomas Voeckler. "Je suis content de pouvoir dire que je suis resté blanc comme neige. Je préférais faire deuxième ou m'arrêter plutôt que de faire quelque chose d'interdit. Pas seulement parce que c'était interdit, mais aussi et surtout pour ne pas trahir les autres, explique-t-il d'abord. Je sais que beaucoup de gens pensent qu'on ne peut pas gagner le Tour de France en étant propre. Et je n'ai aucun moyen de prouver l'inverse, poursuit-il. Être cycliste pro, c'est forcément être suspect. Mais ça ne m'a jamais affecté. Ce qui m'importait, c'était de dire la vérité. Avant de mentir aux autres, un tricheur se ment à lui-même et cela, je ne pourrais pas le supporter." Aujourd'hui âgé de 37 ans, Schleck s'épanouit dans sa nouvelle vie, non loin du cyclisme, puisqu'il a ouvert son magasin de cycles au Luxembourg (« Andy Schleck Cycles », à Itzig), et qu'il s'apprête à en inaugurer un deuxième.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.