Merckx : "Ce n'est pas bon pour le cyclisme"

Merckx : "Ce n'est pas bon pour le cyclisme"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 06 juillet 2021 à 13h59

Eddy Merckx regrette l'abandon de Mathieu van der Poel qui, après avoir porté le maillot jaune pendant six jours, a quitté le Tour de France pour préparer les Jeux Olympiques.


Pour Jacky Durand, consultant Eurosport, Mathieu van der Poel a tout simplement "faussé la course" en décidant de ne pas prendre le départ de la 9e étape du Tour de France dimanche. Le Néerlandais d'Alpecin-Fenix avait porté le maillot jaune pendant six jours avant de s'en faire déposséder par Tadej Pogacar samedi au Grand-Bornand. Et il a donc choisi de renoncer, pour préparer au mieux l'épreuve de VTT aux Jeux Olympiques de Tokyo. Une décision que regrette également Eddy Merckx. "Je ne comprends pas cela. Quand tu commences une course à étapes, ce n'est pas pour l'abandonner, a lâché à l'agence belge Sporza le quintuple vainqueur de la Grande Boucle. Autrement dit, il aurait dû se préparer aux JO d'une autre manière. Abandonner volontairement le Tour de France, ce n'est pas bon pour le cyclisme. (...) Le Tour de France est la plus grande course de l'année, l'abandonner, je trouve cela dommage."

Van der Poel : "C'était la meilleure chose à faire"

Malgré tout, le Belge avoue avoir été séduit par les performances du Néerlandais au cours de la première semaine du Tour. "Ce qu'il a fait à Mûr-de-Bretagne, c'était grandiose", a également déclaré le « Cannibale ». Cible de nombreuses critiques, Van der Poel avait justifié sa décision dimanche, au micro d'Eurosport. "On a pris la décision ce matin, c'était la meilleure chose à faire pour Tokyo, avait-il confié. Les Jeux Olympiques sont un but depuis quatre ans déjà pour moi. J'ai eu une semaine fantastique sur le Tour, c'était incroyable, davantage que ce que j'avais pu espérer. Je n'ai plus rien à prouver maintenant. Surtout avec l'étape que j'ai gagnée et d'avoir pu porter le maillot jaune. Je serai présent dans les années suivantes pour aller jusqu'à Paris." Rendez-vous l'an prochain pour le petit-fils de Raymond Poulidor...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.