Lotto-Soudal - Gilbert : " J'ai vu des psychologues du sport "

Lotto-Soudal - Gilbert : " J'ai vu des psychologues du sport "©Panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le mardi 13 juillet 2021 à 20h20

En 2018, le Belge Philippe Gilbert chutait lourdement en passant par-dessus le parapet dans la descente du col du Portet-d'Aspet. Trois ans après, le coureur peine à se remettre.



Un endroit qu'il connaît malheureusement trop bien. En 2018, le Belge Philippe Gilbert naviguait alors en tête lors de la 16eme étape du Tour de France. En pleine descente du col du Portet-d'Aspet, le coureur s'était alors fait une énorme frayeur, en chutant et passant par-dessus le parapet. Trois ans après, le principal intéressé ne s'en est toujours pas remis, comme il l'a confié, au micro de Cyclism'Actu : « Cette chute a encore des conséquences actuellement car j'ai toujours beaucoup d'appréhension dans les descentes. Mentalement, je n'ai jamais récupéré de cette chute, elle m'a vraiment marqué. Je ne suis plus le même coureur depuis. J'ai vu des psychologues du sport, j'ai tout fait, car c'était devenu un vrai problème, mais ça ne passe pas. Quand on réalise la chance qu'on a eue, on ne voit plus les choses pareil. Depuis cette chute, j'ai une autre vision du cyclisme. »

« Il y aura toujours des chutes »

Cette édition 2021, comme forcément les précédentes, n'a clairement pas été épargnée par les chutes : « On peut faire tout ce qu'on veut, il y aura toujours des chutes. Le cyclisme reste un sport dangereux, pratiqué sur des routes ouvertes. Quand on arrive dans un village, on ne sait pas ce qui nous attend. On a tout le temps des surprises face à nous et pas toujours les bonnes réactions. Les chutes sur ce Tour, c'est un mélange de beaucoup de choses. Je crois surtout que le Tour de France est aussi victime de son succès. Chaque résultat est important et il faut prendre des risque. Hier (vendredi), j'étais un peu entre les sprinteurs lors de l'arrivée à Carcassonne, les virages arrivaient très vite... La chute peut arriver à tout moment en fait. Les freins à disque ? Ça réagit beaucoup plus fort et plus rapidement, donc parfois, on part plus vite en dérapage. On freine plus tard et plus fort. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.