Le verdict est tombé pour Pinot

Le verdict est tombé pour Pinot©Media365

Marie Mahé, publié le samedi 29 août 2020 à 23h00

Après une lourde chute à trois kilomètres de l'arrivée, Thibaut Pinot souffre notamment d'un traumatisme à un genou. Reste désormais à savoir comment se sentira le Français, ce dimanche, pour la deuxième étape du Tour de France.



Le verdict est tombé pour Thibaut Pinot. Ce samedi soir, après l'arrivée de la 1ere étape du Tour de France 2020, la formation Groupama-FDJ a partagé, via son compte Twitter officiel, un communiqué concernant l'état de santé de plusieurs de ses pensionnaires. En effet, à 3 kilomètres de la ligne d'arrivée, ils sont plusieurs à être tombés, avec notamment et surtout Thibaut Pinot. Ce dernier, qui fait partie des grands favoris à la victoire finale, souffre de « dermabrasions multiples sur le côté droit du corps, [d'un] traumatisme au genou et [d'un] traumatisme de l'épaule droite ». Celui qui sera certainement son lieutenant le plus fidèle en montagne, à savoir David Gaudu, s'en sort avec un « traumatisme au niveau du sacrum ». De son côté, William Bonnet souffre d'un « traumatisme à l'épaule gauche et [d'un] traumatisme au niveau de la cuisse gauche » alors que Rudy Molard s'en tire avec un « traumatisme au niveau du genou, accompagné de multiples dermabrasions. Il souffre également d'un choc direct de la face interne du genou. »

Degenkolb est arrivé hors délais

Quoi qu'il en soit, tout ce beau monde a bel et bien franchi la ligne d'arrivée. Reste désormais à savoir comment se passera la nuit et si les huit coureurs de la formation Groupama-FDJ seront bel et bien au départ, ce dimanche, lors de la deuxième étape longue de 186 kilomètres et courue toujours au niveau de Nice. Cette 1ere étape a décidément fait de nombreux dégâts. C'est désormais certain qu'ils ne seront déjà plus 176 pour la suite. En effet, l'Allemand John Degenkolb, pensionnaire de la formation Lotto-Soudal et en délicatesse avec un genou pendant une grande partie de la journée, a terminé hors délais. D'autres coureurs pourraient bel et bien ne pas prendre le départ ce dimanche. D'ailleurs, il se pourrait bien que la formation Bahrain-McLaren compte un élément en moins. En effet, selon La Guia del Ciclismo, Rafael Valls, coéquipier de Mikel Landa, devrait déjà renoncer à cette Grande Boucle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.