Le profil de la 1ere étape

Le profil de la 1ere étape©Media365
A lire aussi

Romain Fiore, Media365, publié le samedi 26 juin 2021 à 08h30

Pour ce Grand Départ du Tour 2021, les coureurs effectueront une grande boucle dans l'arrière-pays finistérien, avec pas moins de six côtes à affronter dans la journée. La victoire devrait se jouer entre les sprinteurs et les puncheurs à Landerneau.



Pour cette étape inaugurale du Tour de France 2021, le départ et l'arrivée s'effectueront sur la côte finistérienne, sous une température fraîche (16°C au maximum) et peut-être un peu de pluie. C'est déjà la septième fois que le Tour part de Brest, et la dernière remonte à 2018, lorsque Dan Martin s'était imposé à l'arrivée à Mûr-de-Bretagne. Maisn contrairement à certaines premières étapes du Tour, celle-ci ne sera pas de tout repos pour les coureurs, dans un paysage de carte postale avec notamment les traversées de Locronan et Quimper. Cette journée sera marquée par de nombreux changements de direction et plusieurs montées. Au programme de ce samedi, pas moins de six montées répertoriées en troisième ou quatrième catégories et, au milieu de tout ça, un sprint intermédiaire pour mettre en jambes les sprinteurs. Le peloton va commencer très fort avec deux côtes répertoriées en quatrième catégorie au bout de 30 kilomètres : la côte de Trébéolin, longue de 900 mètres mais qui monte à 5% puis la côte de Rosnoën au kilomètre 27, un peu plus longue (trois kilomètres) et avec une pente moyenne à 4%.

Une étape pour des puncheurs de renom ?

Ensuite, un peu de répit pour les coureurs jusqu'à la première côte de troisième catégorie, celle de Locronon, qui s'étend sur 900 mètres et grimpe jusqu'à 9%. Après avoir passé Quimper, le sprint intermédiaire de Brasparts se glissera entre deux côtes de quatrième catégorie, la côte de Stang Ar Garront et celle de Saint-Rivoal. Les coureurs finiront l'étape à Landerneau avec une arrivée prévue entre 17h et 17h23. Ils termineront par une ultime montée au sommet d'une côte de 3 kilomètres à 5,7 % de moyenne dont un passage final à 14%. Une ascension où un puncheur pourrait marquer le coup et ainsi endosser le maillot jaune. Si le peloton arrive à contrôler la course, nul doute que les meilleurs puncheurs du monde tels que Julian Alaphilippe, Wout Van Aert ou encore Mathieu Van Der Poel se disputeront la victoire finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.