Le profil de la 16eme étape

Le profil de la 16eme étape©Media365

Romain Fiore, Media365, publié le mardi 13 juillet 2021 à 08h00

À l'occasion de la seizième étape du Tour de France, les coureurs parcourront 169 kilomètres, entre le Pas de la Case et Saint Gaudens, avec quatre cols et côtes au menu.



Après la journée de repos de lundi à Andorre, qui a permis aux coureurs de reprendre des forces avant d'attaquer la dernière semaine de course, la 16eme étape présente un parcours au profil plutôt accidenté où certains puncheurs et baroudeurs devraient tenter leur chance pour remporter une victoire de prestige. Au programme de la journée, deux cols de deuxième catégorie et un col de première, alors qu'un sprint intermédiaire sera positionné à la mi-course, avant de terminer par une dernière côte de quatrième catégorie juste avant d'arriver dans les rues de Saint-Gaudens. Après le Pas de la Case, ville de départ inédite dans l'histoire du Tour, les coureurs retrouveront rapidement la France et le département de l'Ariège pour arriver vers la première côte répertoriée de l'étape, le col de Port, assez long avec ses 11,4 kilomètres à 5,1% de moyenne. Une fois le col franchi, les coureurs descendront vers Vic D'Oust et son sprint intermédiaire placé à 80 kilomètres de l'arrivée, puis les coureurs débuteront la seconde ascension de la journée, cette fois-ci plus longue avec ses 13 kilomètres : le col de la Core à 6,6% de moyenne.

Un dernier col explosif

Après une descente vers Saint-Lary, les coureurs enchaîneront par le second col de deuxième catégorie de ce mardi, celui du Portet-d'Aspet (tristement célèbre car Fabio Casartelli y a perdu la vie dans la descente en 1995) , une ascension de 5,4 kilomètres à 7,1% de moyenne qui provoquera sûrement quelques cassures au sein de l'échappée du jour ou même du peloton. Enfin, ils graviront la côte d'Aspret-Sarrat, située seulement sept kilomètres avant la ligne d'arrivée, où les derniers coureurs présents à l'avant pourraient tenter une ultime attaque dans cette ascension très courte de seulement 800 mètres mais avec des pourcentages autour de 8%. Une fois ce dernier obstacle franchi, ils se retrouveront dans la ville de Saint-Gaudens où Dimitri Konyshev fut le dernier coureur à s'imposer lors du dernier passage du Tour dans la cité haut-garonnaise, en 1999.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.