Jumbo-Visma : " Une ou deux équipes pourraient mourir sans le Tour " estime Tony Martin

Jumbo-Visma : " Une ou deux équipes pourraient mourir sans le Tour " estime Tony Martin©Media365

Aurélie SACCHELLI : publié le mercredi 22 avril 2020 à 22h07

Le vétéran de l'équipe Jumbo-Visma, Tony Martin, estime que l'annulation du Tour de France aurait des conséquences commerciales dramatiques pour certaines équipes en difficulté.



Ce jeudi, Tony Martin fêtera ses 35 ans, dans des conditions bien particulières puisque la saison cycliste est suspendue jusqu'au 1er juillet, au moins, et qu'il ne sait pas encore quelle sera sa prochaine course. Membre de l'équipe Jumbo-Visma depuis 2019, le coureur allemand quadruple champion du monde du contre-la-montre (2011, 2012, 2013, 2016) espère que le Tour de France pourra bien se dérouler aux dates prévues (29 août - 20 septembre), sous peine de lourdes conséquences économiques.

Martin : "Il peut y avoir un bel intérêt pour les courses de la fin de saison sans le Tour"

« Pour le moment, on ne peut pas prédire exactement les conséquences d'une annulation possible du Tour de France. Je pense que ça signerait l'arrêt de mort d'une ou deux équipes. Sans être trop dramatique, je pense que beaucoup de sponsors investissent dans le cyclisme pour le Tour de France. S'il n'y a pas le Tour de France, alors c'est forcément désastreux pour les sponsors d'un point de vue commercial. J'espère que nous n'en arriverons pas là. Mais si c'est annulé, les sponsors devront penser sur le long terme. En 2021, le Tour aura lieu, nous en sommes relativement certains. D'ici là, il y aura d'autres belles courses. On veut voir ça comme un détournement de l'attention, mais il peut y avoir un bel intérêt pour les courses de la fin de saison sans le Tour. Mais je ne veux pas penser à des solutions aussi drastiques, je serai très heureux si le Tour a lieu comme prévu fin août », explique Tony Martin, qui a déjà disputé onze Tours de France, remporté six étapes, et porté le maillot jaune pendant trois jours en 2015.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.