Jumbo-Visma : Sur le Tour, van Aert espère avoir sa chance de briller

Jumbo-Visma : Sur le Tour, van Aert espère avoir sa chance de briller©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 13 août 2020 à 15h25

Après sa victoire au sprint lors de la première étape du Critérium du Dauphiné, Wout van Aert s'est déjà projeté sur le Tour de France et espère pouvoir saisir la moindre opportunité.

Wout van Aert est l'homme en forme de la reprise du cyclisme. Vainqueur avec autorité des Strade Bianche, il a enchaîné en dominant Julian Alaphilippe dans le final de Milan-Sanremo. Ce mercredi, le Belge de la formation Jumbo-Visma a su profiter du travail de ses coéquipiers afin de se montrer le plus fort dans un sprint en côte à Saint-Christo-en-Jarez lors de l'arrivée de la première étape du Critérium du Dauphiné. Alors qu'il sera essentiellement le coéquipier de Primoz Roglic, Tom Dumoulin et Steven Kruijswijk sur le prochain Tour de France, le spécialiste du cyclo-cross compte bien avoir sa part du gâteau sur la Grande Boucle. « Je n'ai pas encore regardé s'il y a la moindre opportunité pour moi sur le Tour de France, a toutefois avoué Wout van Aert dans les colonnes du quotidien belge néerlandophone Het Laatste Nieuws. Mais s'il y a eu une opportunité pour moi dans une petite course par étapes de cinq jours, je ne doute pas qu'il y en aura sur le Tour, qui dure trois semaines. »


Van Aert veut dissiper les doutes

S'il a su saisir cette belle opportunité, le reste de la semaine sera plus le domaine des grimpeurs en vue d'un parcours très montagneux sur le Tour de France 2020. Une orientation voulue par les organisateurs de l'épreuve qui, en Belgique, a pu faire douter de l'intérêt d'aligner Wout van Aert. Mais pour le triple champion du monde, ces doutes ne sont pas fondés. « Beaucoup de monde en Belgique se disent inquiet du fait que je n'aurai pas la moindre opportunité, donc vous pouvez voir que cette crainte n'était pas justifiée, ajoute le coureur de la formation Jumbo-Visma. Dans une étape comme celle d'aujourd'hui (mercredi), nous avons saisi notre chance. Pour les étapes à venir, nous devons être réalistes, ça sera l'affaire des grimpeurs et il nous faut retourner la situation. » Mais cette victoire n'était pas forcément un coup bien organisé. « Notre intention était de voir comment ça allait se passer et, en fait, tout s'est bien passé. On a pu tester le final en passant une première fois la ligne à 30 kilomètres de l'arrivée, rappelle le Belge. On a ensuite décidé qui allait jouer la victoire. Il semble qu'on a fait le bon choix. Il ne faut jamais laisser passer une victoire d'étape. » Et, malgré son rôle d'équipier, Wout van Aert ne compte pas non plus laisser passer sa chance sur le Tour de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.