Ineos : Répartir les leaders, une opportunité à saisir pour Luke Rowe

Ineos : Répartir les leaders, une opportunité à saisir pour Luke Rowe©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 20 août 2020 à 16h00

Face à la décision de Dave Brailsford de répartir ses trois leaders sur les trois Grands Tours, avec Egan Bernal en charge de défendre son titre sur le Tour, Luke Rowe a confié que sa formation avait fait au mieux en fonction de l'état de forme de chacun.

Capitaine de route de l'équipe Ineos, Luke Rowe est une voix qui compte au sein de la formation britannique. Présent sur le Tour de Wallonie, remporté ce mercredi par Arnaud Démare, le Gallois n'a pas manqué d'être interrogé sur la décision de son équipe de disperser ses leaders sur les trois Grands Tours. Egan Bernal défendra son titre sur le Tour de France quand Geraint Thomas visera le Giro et Chris Froome sera concentré sur la Vuelta. Si c'est « évidemment une décision difficile » pour deux coureurs qui ont remporté cinq Tours de France à eux-deux et qu'il est « difficile de les laisser à la maison », ce choix peut être une opportunité. « Mais nous allons mettre tous nos œufs dans le même panier et nous occuper d'Egan Bernal », a ajouté Luke Rowe au micro de la télévision belge RTBF.


Froome et Thomas « pas au niveau auquel ils devraient être » pour Rowe

Invité à s'exprimer sur les raisons ayant poussé Dave Brailsford à prendre une décision aussi radicale qu'inattendue, Luke Rowe ne cache pas que la forme démontrée sur le Dauphiné n'y est pas étrangère. « Si on regarde les courses récentes, on ne peut pas dire qu'ils ne sont pas en bonne forme, mais ils ne sont peut-être pas au niveau auquel ils devraient être s'ils veulent gagner le Tour. Pour gagner le Tour, il faut être parmi les meilleurs sur le Dauphiné, assure le natif de Cardiff. La forme doit être là maintenant. Le Tour commence dans une dizaine de jours, même pas deux semaines... Vous ne pouvez plus vous améliorer tant que ça jusque-là. Donc les décisions devaient être prises. » Ce dernier, face aux potentielles polémiques, a jugé que « c'était la meilleure décision vu la forme actuelle de tout le monde ».


Selon Rowe, Froome et Thomas auront du temps pour se refaire une santé

A l'image d'Egan Bernal, Luke Rowe assure que la décision de placer Chris Froome comme leader de la Vuelta, le dernier Grand Tour de la saison programmé du 20 octobre au 8 novembre, a pour but de laisser au quadruple vainqueur du Tour de France l'opportunité de retrouver la plénitude de ses moyens. Le Gallois confie qu'il en sera de même pour Geraint Thomas concernant le Giro, qui aura lieu du 3 au 25 octobre. « Cela donne aussi la possibilité à "G" (Geraint Thomas, ndlr) de se concentrer sur le Giro et à Chris Froome de tenter le coup sur la Vuelta, confirme Luke Rowe. Répartir nos troupes sur les trois Grands Tours, c'est quelque chose que nous n'avons pas souvent fait ces dernières années. » Avec une telle organisation, si la forme est bien au rendez-vous, l'équipe Ineos pourrait viser la victoire dans les trois Grands Tours sur une même année. Un changement de doctrine alors que, par le passé, la formation britannique misait tout sur le Tour de France. Une stratégie osée qui, malgré tout, pourrait s'avérer payante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.