Ineos Grenadiers : Froome prépare déjà le Tour de France sur la Vuelta

Ineos Grenadiers : Froome prépare déjà le Tour de France sur la Vuelta©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 03 novembre 2020 à 16h40

Cantonné à un rôle d'équipier de Richard Carapaz sur la Vuelta, Chris Froome avoue déjà préparer le prochain Tour de France, qu'il disputera sous les couleurs d'Israël Start-Up Nation et dont le parcours lui plait beaucoup.


Ce mardi, avant le contre-la-montre de la 13eme étape de la Vuelta, Chris Froome occupait une anonyme 84eme place au classement général, à 2h24 du maillot rouge Richard Carapaz. Arrivé en Espagne avec le statut de co-leader d'Ineos Grenadiers, le coureur britannique de 35 ans a rapidement compris qu'il devrait se mettre au service de son coéquipier équatorien. Ce qu'il a parfaitement accepté. « J'apprécie cette Vuelta. C'est une course complètement différente pour moi par rapport à d'habitude. Je vais sur les étapes, je fais mon boulot et après je me relève une fois que le boulot est fait, a reconnu le quadruple vainqueur du Tour de France dans une interview à Cyclingnews. Ces derniers jours, j'ai été capable d'aider plus qu'au début de la course. Je pense que c'est le signe que mes jambes reviennent doucement à leur niveau. J'ai encore un long chemin avant de retrouver mon niveau d'avant, mais je suis vraiment heureux des progrès que j'ai accomplis. La préparation pour le Tour de France commence vraiment maintenant, car avec une Vuelta si tardive, cette condition physique sera la fondation de l'année prochaine. »

Froome " Je suis excité par le parcours du Tour de France "

L'année prochaine, Chris Froome portera le maillot d'Israël Start-Up Nation, l'équipe de l'actuel quatrième de la Vuelta Dan Martin, seul coureur de la formation israélienne capable de briller sur les Grands Tours. Mais cela changera en 2021, avec l'arrivée de Patrick Bevin, Michael Woods, ou encore Daryl Impey, pour le plus grand bonheur du Britannique.  « Ce sera une structure complètement différente de celle actuelle. Sans manquer de respecter à l'équipe actuelle, c'est comme si Israël Start-Up Nation partait d'une feuille blanche pour construire une équipe de Grand Tour. Je pense que Dan Martin est fantastique sur la Vuelta et il pourra avoir des ambitions sur les Grands Tours l'année prochaine. » Tout comme lui, bien sûr, puisque le Tour de France sera son principal objectif, lui qui rêve de rejoindre Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain au palmarès. Et cela tombe bien, le parcours lui plait beaucoup : « C'était un grand plaisir de découvrir le parcours du Tour de France. Chaque année je regarde le parcours et j'essaye de voir si c'est bien équilibré entre montagne et contre-la-montre. Ces dernières années, la balance a été très orientée vers les grimpeurs purs et les contre-la-montre que nous avons eus étaient faits pour les grimpeurs également. En 2021, ce sera beaucoup plus équilibré. L'accent est toujours mis sur la montagne, avec quelques ascensions sévères, et notamment le Col de Portet, avec ses 10% de moyenne sur 15 kilomètres. J'ai fait face à des parcours moins favorables dans le passé, et je suis excité par ce que j'ai vu. » A 36 ans, Chris Froome sera-t-il en mesure de battre les « petits jeunes » que sont Tadej Pogacar ou Egan Bernal, et les cadors comme Primoz Roglic, les frères Yates, Miguel Landa ou Tom Dumoulin ? Pas sûr...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.